…et son histoire du rêve à la réalité!

L’ouest canadien… ah quelle belle partie du monde qui m’aura fait tant rêver. Depuis, la première fois que j’en aurais entendu parler, que j’en aurais vu des photos dans mes premiers cours de géographie à l’école. Comment ne peut être frappé par ces décors majestueux, ces plaines à perte de vues, ses montagnes au sommet enneigé, sa vu sur l’océan Pacifique… cela aura été le coup de foudre dès le départ.

Mais, j’en aurais mi du temps avant de réaliser mon rêve d’atteindre Vancouver. Depuis, l’adolescence que je dis à tout le monde qu’à 25 ans, j’irai voir Vancouver. Il aura fallu plus d’une dizaine d’années pour pouvoir respirer l’air de Vancouver. Et au final, il m’aura fallu un an de plus pour le réaliser ce bon vieux rêve.

Un an de plus pour le réaliser, mais on peut dire que cela aura été un an pour le préparer ce voyage de plus de 10 000 km. La préparation en tant que telle aura commencé en juillet 2005, lorsque sur un coup de tête, j’ai été m’acheter une tente pour aller voir le pont de la Confédération qui relie le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard. Un périple qui m’aura permis de voir la distance que je peux faire en voiture. Puisqu’avant d’effectuer ce voyage le plus loin que j’avais été avec ma voiture c’est à Montréal et ce n’est même pas 200 km. Là durant ce séjour, j’aurais fait 2600 km en 4 jours, donc une journée de 1300 km. Donc, je savais que je pourrais faire le trajet jusqu’à Vancouver, sans que cela soit trop pénible.

Par le fait même ce voyage de 2005, m’aura permis de voir si j’allais aimer ça dormir dans une tente. Même si j’ai fait du camping avec mes parents depuis mon plus jeune âge, je n’avais jamais dormi avant dans une tente. Étant habitué dès mon jeune âge avec une tente-roulotte et dès 1990, mes parents ont eu une roulotte. Donc, dès là c’était du camping de luxe, avec matelas confortables, chauffages et télévision! Une simple tente allait-elle me convenir? J’aurais au moins découvert que ces petits matelas de mousse sont loin d’être confortables. Mais, à part ça, j’ai aimé ce beau petit voyage… mais là ce sera pour une autre « histoire ». Ce matelas de mousse aura été remplacé par un bon matelas pneumatique pour ce voyage, merci à ma soeur pour le cadeau en passant!

Sachant que la route ne posait pas de problème, de même que pour le camping, il me restait à voir si j’allais avoir le temps nécessaire pour le faire. Et c’est en mars 2006, que j’ai su que j’aurais finalement droit à mes trois semaines de vacances consécutives. Dès, la recherche de documentations à commencer sur le net. J’ai alors fait venir les guides touristiques en français et en anglais des 5 provinces que j’allais rencontrer dans mon voyage. L’Alberta aura été la plus rapide et par chance! Probablement la plus belle avec la Colombie-Britannique qui a également été rapide. L’Ontario par contre, c’est fait attendre tout comme la Saskatchewan, mais bon j’ai fini par recevoir ce que je voulais.

Une fois la documentation trouvée, il me restait à m’y préparer. En 2005, le voyage avait été court, donc j’avais pu emprunter le nécessaire à mes parents, mais là je partais pour près de 3 semaines, il fallait que je m’équipe. Ayant eu près de 4 mois pour m’y préparer, j’ai pu être patient et attendre les aubaines. Donc, lorsque cela venait en spécial, j’achetais. J’ai fait ça pour la glacière, le poële au propane, la chaise pliante… et pour le GPS. Ayant découvert que ce n’était pas toujours évident de s’orienter sur une carte (Île-du-Prince-Édouard – 2005) lorsqu’on est seul, je me suis dit que cela serait un bon investissement à me faire vu la route qui allait m’attendre. Et je dois aujourd’hui dire que j’ai apprécié avoir ce « truc » en ma compagnie dans des villes comme Calgary, Edmonton et Vancouver ou même tout simplement pour connaître mon altitude.
Une fois toute la documentation reçu, j’ai cherché ce que j’aimerais voir, chercher à construire la meilleure itinéraire possible pour voir le maximum de chose en si peu de temps. Et la première chose qui sautait aux yeux, c’est que les compromis allaient être nombreux. Je ne pouvais me permettre d’aller à gauche et à droite ici et là, si je voulais atteindre Vancouver. Les secteurs, trop au sud de la Saskatchewan et de l’Alberta, qui me semblaient intéressants, allaient donc être oubliés de ce voyage. (D’autres auront été sautés par la suite durant le voyage, cause de météo ou par des horaires trop serrés.)

Avec l’itinéraire assez précis que MapPoint 2006 me donnait et mes estimations sur la durée de route que j’allais faire à chaque jour, je pouvais alors me chercher des terrains de camping dans ces environs. Aussi bien en profiter pour en trouver, tandis que j’ai accès à Internet. Car, une fois partie, il faut attendre les indications… sans trop connaître la qualité du camping qui nous attend. Là, au moins en connaissant des endroits où coucher, on connaît la distance qu’il reste avant d’arrêter pour la nuit. Et cela aura fonctionné pour 15 nuits sur une possibilité de 18, pas mal! Et je peux aussi dire par chance, car des 3 autres, 2 ne valaient vraiment pas cher!

Itinéraire en main, destinations à visité en main, matériels achetés, il restait plus qu’à remplir la voiture pour ce beau et long voyage. C’est une fois la voiture remplie, qu’on se rend compte que le coffre arrière d’une Subaru Impreza WRX, ce n’est pas grand, même lorsqu’on voyage seul! C’est donc avec une certaine dose de courage, un anglais médiocre, sans compagnie, que j’ai foncé pour réaliser ce rêve, le 15 juillet 2006. Au fil du contenu de ce site, vous en apprendrez un peu plus sur cette traversée du Canada.

Et pour terminer, si vous avez un rêve allez-y foncer! N’attendez pas qu’il soit trop tard! Sur ce bon voyage! Et bonne visite!

Une des plage du Stanley Park - VancouverLac LouiseCamping Riverside - Whistler - Colombie-BritanniqeBelvédère du Col-Bow et lac Peyto Queen of VancouverUne vue sur les PrairiesLes ruisseaux créés par le fonte de la glaceAu pied du mont Edith Cavell
 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

6 commentaires to “Mon voyage dans l’Ouest Canadien en 2006”

  1. Wow great site! Some really helpful information there.
    I’m sorry for little off-topic, but I want to ask you about design of this site.
    Did you make this template yourself or got from any templates website?
    Looks pretty cool for me. Wonderful well this reading.

  2. I adapted the blog template myself from an existing template.

  3. bonjour moi jai prevu de faire se voyage dans l’ouest canadien Lété prochain et jaimerais avoir une estimation des Cout du voyage !!! Je vous en serez bien reconnaissante mercii beaucoûp audrey gagné

  4. Bonjour, je veux bien « tenté » de donner un estimer sur le coût du voyage, mais que recherches-tu comme voyage? Pars-tu du Québec? En auto? Comme hébergement se sera quoi? Campings, motels, auberges jeunesses? Visiteras-tu principalement les parcs? Ou chercheras-tu à voir tout ce qu’il a? Combien de temps et jusqu’où veux-tu aller, bref que désires-tu voir?

    Avec si peu de détails, c’est difficile de te donner un coût de main. Pour être plus précise, tu peux me rejoindre par e-mail et il me fera un plaisir de t’aider au meilleur de mes connaissances. Et je pourrais te donner le coût de mon voyage en 2006, selon le prix de l’essence de l’époque…

  5. Wow , Je suis allée en Colombie-Britannique il y a un an .. Seulement une semaine pour un échange bilingue. Je suis tombée en amour avec l’endroit et je souhaitais y retourner avec ma meilleure amie cet été. J’espère trouver du boulot dans les serres de Creston ou d’Okanagan. J’aimerais aussi visiter Vancouver. Je peux me venter d’y avoir déjà mis les pied ( pour y avoir seulement vu l’aéroport ). Ton voyage m’inspire beaucoup .. J’ai seulement 17 ans. J’espère que ce rêve se réalisera. J’ai eu la piqure des voyage lorsque je suis allé en Espagne avec 5 de mes amies et un adulte il y a 2 mois. Vancouver serais ma première destination sans adulte. Ma planification est .. un tantinet misérable pour ne pas dire encore inexistante . Mon anglais est basique. Je ne sais pas si tu pourrais m’aider à planifier se voyage un peu, car si je reste à la maison mon été s’annonce TRÈS ennuyeux , à continuer de travailler dans le même casse-croute depuis 2 ans. J’espère que tu lis encore ces message. Je sais que je m’y prend à la dernière minute .. J’aimerais partir dans les alentours du 25 juin (dans environ 65 jours). J’ai déjà mon passeport mais je n’ai pas encore mon propre équipement de camping même si je suppose que mes parents seront capable de m’aider a se sujet. Je ne crois pas avoir de problème coté finance surtout si je continu de travailler 20 heures semaines sans avoir aucune dépense obligatoire. J’habite à Québec, je compte prendre l’avion pour m’y rendre, Je compte dormir dans les bed and breakfast, dans un camping ou dans un auberge jeunesse lorsque je serai pres des serres et dans un hotel lorsque je serai a Vancouver. Je compte passé 2-3 semaines à travailler et 3-4 jours à Vancouver. Je sais, je sors de nul part avec mon discourt. Et je dois te sembler completement folle de vouloir partir en Colombique si tot si loin du but , Mais je suis moins naive que tu le crois . Tout les gens que je connais réalise des voyages bien plus fou que moi , mon amie d’enfance part un an a hong kong pour apprendre l’anglais , un an dans une école anglais avec une famille d’accueil . La cousine de ma meilleur amie , qui sont de bonnes amies, est partie en Colombie-Britannique sans un sous l’an dernier soit à 17 ans .Elle est ensuite allé au Costa Rica a peu de frais. Elle part cette année 6 mois faire son mini tour du monde. Une autre de mes amies part pour les États-Unis l’an prochain étudier. Je me sens toute petite .. et je crois que mon rêve est réalisable. Mes deux amies on fait affaire a une agence. J’espère pouvoir planifier un voyage malgré mon age, avec l’aide de mes amies, surtout de celle qui m’accompagne ( que je connais depuis 6 ans) et de mes parents , qui doute un peu de moi pour ne rien te caché . C’est surment pour faire le point dans ma tête que je t’écris plus que pour tes conseils .. je ne te connais pas tu commence la trentaine.. Mais si tu peux me conseiller je suis ouverte a tout conseil .bye

  6. Salut,

    Je vais commencer par la fin. Je ne commence pas la trentaine, mais je suis tout près, je viens d’avoir 29 ans, mais j’ai encore le coeur jeune.

    Et bien sûr que je continus à lire mon site et il faudrait également que j’ajoute plus de contenu, mais je suis à cours de temps…

    Pour la maitrise de l’anglais, je suis certain que tu es meilleure que moi. Je suis vraiment nul en anglais, mais j’ai tout de même réussi à faire se (ses) voyage(s) sans trop de difficulté. Et je peux même dire que j’ai jamais eu de problème. Et grosso modo, mon anglais se limitait à I have tent, and it’s for one night. Donc, si tu en sais un peu plus, cela devrait aller. J’aimerais maitriser l’anglais, mais rien à faire de mon côté, peut-être un manque de motivation de ma part. Mais, bon ce n’est pas ce qui va m’empêcher de voyager!

    Pour le passeport, ce n’est pas nécessaire si tu demeures au pays. Pas besoin de passeport pour partir de Québec, vers la Colombie-Britannique, à moins peut-être que ton vol fasse des détours par les États-Unis.

    Pour l’hébergement, je n’ai jamais utilisé ce service, mais je regarderais pour les auberges jeunesses, et si tu peux savoir les dates de ton voyage, il te faudra probable réserver à l’avance (le plus tôt sera le mieux.)

    2-3 semaines à travailler et 3-4 jours à Vancouver… cela me semble un peu court, comme voyage avec une partie travail? Je ne connais pas tes finances, mais moi j’essaierais de profiter de tout le temps, donc je dispose.

    Tu as aimé ta semaine en Colombie-Britannique, à Vancouver? As-tu déjà été du côté de l’Alberta (Banff, Jasper)? Le plus beau des rocheuses, s’y trouve. Un p’tit tour sur l’île de Vancouver à Tofino, pour profiter des belles plages? Que recherches-tu avant tout?

    Pour l’âge, tu es certes jeunes, mais si tu t’en sens capable, moi je te dis fonce! Moi, j’aurais été incapable de le faire à cette âge là, mais il m’aura fallu 10 ans pour le réalisé ce rêve! Et je ne le regrette pas! Et j’espère y retourner un jour pas si lointain, mais en disposant d’un peu plus de temps. Car, en auto faire 12 700 km en 19 jours, c’est court. On voit un peu de tout, mais on n’a pas le temps d’approfondir un endroit précis.

    Si tu as des questions plus précise vas-y! Je te réponds rapidement se soir, mais j’essaierais de prendre un peu plus de temps la prochaine fois.

Laisser un message