Parc provincial Porters Lake

Lors de mon voyage en Nouvelle-Écosse en 2009, mon 3e arrêt pour dormir, c’est fait au camping du parc provincial Porters Lake. Le parc se trouve en bordure du lac du même nom et à une demi-heure à l’ouest de la ville de Halifax. Je l’ai choisi pour cette raison et parce qu’il se trouve près de la plage Lawrencetown, une plage de surfeur. De plus lorsque je peux choisir un parc au détriment d’un camping privé je le fais, car on ne se trompe jamais en optant pour un parc qu’il soit provincial ou national. Par contre, il faut oublier le service en français pour les parcs provinciaux de la Nouvelle-Écosse , c’est le 2e que je fais (j’en ai fait 3 au total jusqu’à présent) et aucun n’offre de service dans la langue de Molière. Par contre, un avantage, c’est que tous les parcs ont la même base de données, donc je n’ai eu qu’à donner mon numéro de téléphone, pour que la personne à l’office ait tous mes renseignements.

Seul chemin donnant accès à l'extrémité du parc Porters Lake

Le parc provincial Porters Lake est un petit parc faisant office presque exclusivement de camping et il est pour ainsi dire entouré entièrement du lac Porters. Le parc est divisé en 2 parties et une mince étendue de terre relie ces 2 sections. La section là plus à l’intérieur n’offre que des toilettes sèches comme service. La section principale offre par contre un bâtiment avec toilettes et douches gratuites. Sur les 76 sites que le parc offre, seulement 10 ont comme service l’eau et l’électricité. Pour ma part, je me trouvais dans la boucle principale qui se trouve plus en altitude que la seconde. … lire la suite.

 



Camping Camper's City

Ah le camping Camper’s City à Moncton, depuis le temps que je voulais y dormir, c’est maintenant fait. Car ce n’est pas la première fois que je tente d’y dormir, mais c’était toujours plein. Et s’il a un camping où il semble qu’il soit préférable de réserver, c’est bien ce dernier. Il semble toujours très achalandé, du moins dès qu’un évènement se produit à Moncton. J’ai pu y dormir lorsque je commençais mon voyage vers la Nouvelle-Écosse, mais j’avais prévu d’y dormir en revenant, mais oh surprise, c’est plein, même plus que pleine. Je ne sais pas ce qu’il avait ce jeudi-là à Moncton, mais le stationnement du camping était rempli et tout le monde appelait des taxis. Bizarre! Mais, bon revenons au camping…

Camping Camper's City

Camper’s City est située à 10 minutes du centre-ville de Moncton et le camping offre 221 sites, dont la majorité offre les 3 services. Une petite section … lire la suite.

 

Qu’est-ce qui m’arrive? Me semble être un titre juste, sinon quels nouveaux malheurs me touchera dans la semaine à venir. Je vous rassure déjà, ce n’est rien de grave, mais je semble cumulé les malchances depuis une semaine pourtant tout allait si bien dernièrement. J’avais obtenu une promotion, la formation commençait enfin pour que je sois prêt en janvier, voilà qu’une série d’événements me fait douter. C’est que j’ai mon auto, ma Subaru, depuis juillet 2004 et je n’ai jamais eu d’accident ou autre problème avec, mais voilà que dans une même semaine, j’ai 2 malchances. Sans compter que pour la première fois, depuis que je travaille pour cet employeur (2002), ils ont oublié de me payer 7 heures. Je ne sais pas, c’est quoi les probabilités que tout ça m’arrive dans une même semaine, mais cela me semble beaucoup. Et je me dis que si la tendance se maintient, je devrais être bon pour démolir l’auto d’ici une semaine.

Commençons par le début… … lire la suite.

Une vue de la côte depuis Green Cove

Lors de ma 5e journée (16 juillet) de ce voyage en Nouvelle-Écosse, je me suis levé vers 7 heures, et oui je suis plus matinal en camping que chez moi, et après avoir déjeuné, je suis parti à 8 h 30 avec un petit détour au dépanneur pour acheter de la glace. Avec une chaleur qui se maintient au-dessus des 30°C  le jour, la glace fond très vite. Après l’arrêt au dépanneur, je me suis dirigé vers Neils Harbour en prenant soin de m’arrêter à toutes les haltes. En passant, vous retrouver à Neils Harbour le seul poste d’essence entre Chéticamp et Ingonish, donc veut mieux prévenir avant de s’aventurer dans le parc.

Un petit chemin de bois à Green Cove

Les haltes en bord de mer offrent rapidement une vue sur la côte. Que ce soit Green Cove ou Cape Ladies, cela veut la peine d’y prendre un petit 5 minutes pour y jeter un oeil. Les trottoirs de bois n’y sont jamais très longs et ils offrent un paysage fort différent de celui sur la côte ouest du parc (Chéticamp). Pour aller à Neils Harbour, il faut quitter la Cabot Trail pour la route New Haven. Le village est très petit et on y voit un beau petit phare … lire la suite.

 

Pour la 4e journée (15 juillet 2008) de mon voyage en Nouvelle-Écosse, j’ai quitté le secteur ouest (Chéticamp) du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton vers le secteur qui donne sur l’océan Atlantique (Ingonish), mais en cours de route j’ai quitté la Cabot Trail pour la route Bay Saint Lawrence et finalement la route Meat Cove.

Meat Cove

Pour revenir au début de ma journée, je dois dire que c’est le début de la Cabot Trail qui est la plus belle et la plus intéressante à conduire, le secteur Est n’ayant pas le même charme. La Cabot Trail est intéressante de Chéticamp jusqu’au sentier Lone Shieling ce qui donne environ 30 km. Et par la suite dans les environs de Big Intervale sur une distance d’environ 15 km, le reste de cette célèbre route est à mon avis très ordinaire. Du moins, il a plus impressionnant ailleurs au pays. … lire la suite.

 
Inclassable
4 785 lectures & 3 commentaires

Bonne année 2009!

En ces premières heures de cette nouvelle année, je voudrais vous souhaiter mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Je vous souhaite une belle année remplie d’amour, de paix et bien sûr la santé! Et que 2009 soit riche en agréables souvenirs et rempli de beaux voyages! ;-)

Bonne année et merci de me lire!

Carl

La Cabot Trail

Le jour 3 (14 juillet 2008) de mon voyage en Nouvelle-Écosse,  c’est commencé à 8 heures lorsque je m’y suis levé après une bonne nuit de sommeil. Après avoir déjeuné et m’être préparé pour cette nouvelle journée, je suis parti vers 9 heures pour me rendre aux chutes Beulach Ban. Celles-ci se trouvant environ à mi-chemin dans le parc des Hautes-Terres-du-Cap-Breton allaient séparent ma visite du parc en 2. En y allant, j’ai vu 2 orignaux traverser le chemin comme rien n’était, et ce, à 9 h 45 dans la section indiquée comme risquée sur la Cabot Trail. On monte également 2 bonnes côtes (mont French et le mont MacKenzie) pour s’y rendre, mais celles-ci sont encore pires pour revenir. Les monter se fait à 50 km/h tout comme pour les descentes, où il faut rétrograder de vitesse pour ne pas polluer inutilement et user les freins.

Baie Pleasant

La section de la Cabot Trail entre Chéticamp et Baie Pleasant est fort intéressante à conduire et offre de magnifiques points d’observation. Pour avoir fait, le reste de la route jusqu’à Ingonish, toute la beauté de la Cabot Trail,se trouve sur la côte du golf du St-Laurent, le reste étant relativement plat. … lire la suite.

 

J’ai ajouté aujourd’hui 10 photos prises au Cap-Breton, lors de ma 2e journée de mon voyage en Nouvelle-Écosse. Ces photos n’allant pas dans la description de cette journée, je ne savais pas trop comment les présenter. Celles-ci seront éventuellement mieux placées dans le blogue, mais en attendant je les mets ainsi, comme cela je pourrais passer au jour 3 du voyage.

Ces photos ont été prises depuis différents points de vue en bordure de la Cabot Trail entre Chéticamp et le sentier Skyline.

… lire la suite.

Inclassable
1 240 lectures & 4 commentaires

Cela fera déjà un an dans 2 jours que le site sera revenu des cendres après une fermeture dû à un hébergeur incompétent. Le domaine MesSouvenirs.net avait pris le relai à partir du 24 août 2007 le temps (et depuis) que je reprenne possession du domaine que je possède depuis 2006, c’est-à-dire MesSouvenirs.com. Depuis, je dois dire que règle générale, je suis satisfait de mon hébergeur, surtout depuis le changement de serveur.

Le site avait pris un certain temps à l’époque à rouvrir pour la mise en place de ce système de nouvelles basées sur WordPress. Et je ne regrette pas ce changement qui me simplifie énormément la tâche, bien que WordPress nécessite des mises à jour constantes.

D’ici une semaine ou deux… si tout va comme désiré le site entier se refera une beauté. Il me reste encore quelques correctifs à faire ici et là pour le blogue et l’album photo est pour ainsi dire terminé. Celle-ci s’est faite beaucoup plus facilement et surtout rapidement que prévu. Il me restera plus qu’à refaire la page d’accueil du site et le tour sera joué!

Sur ce à bientôt et bon voyage!

Après avoir été marcher en bordure du bassin Minas dans le parc provincial de Five Islands, j’ai repris la route à 8 h 07 en direction du Cap-Breton et pour être plus précis pour le terrain de camping de Chéticamp. Ne sachant pas trop à quelles heures j’allais y arriver, j’avais réservé 2 nuits à ce dernier avant d’entreprendre ce voyage pour être certain d’avoir de la place… et cela n’aurait vraiment pas été nécessaire. Mais bon, revenons au début de cette route qui mène au Cap-Breton. Dès mon départ, du parc provincial de Five Islands, je suis tombé sur une route en construction et j’ai dû y faire un autre 5 km de route sur gravier. Le mal étant fait la veille, ce n’est pas ces 5 km additionnels qui allaient rendre la voiture plus sale qu’elle l’était.

J’arrive ensuite assez rapidement sur la transcanadienne (autoroute 104) dans les environs de Great Village. Que dire de cette autoroute? C’est une belle autoroute où la vitesse permise est de 110 km/h et que, tout comme pour l’autoroute 1 au Nouveau-Brunswick, les haltes routières sont inexistantes. Le passage par Five Islands m’aura évité la section payante de l’autoroute comprise entre Oxford et Great Village (4 $ pour une auto). Pour l’autoroute, elle se fait assez bien, mais pour les véhicules en manque de puissance, sachez qu’il y a de bonnes côtes à monter avant d’arriver au Cap-Breton dans les environs de Barneys River Station, et ce, sur plusieurs kilomètres.

L’autoroute 104 se conclut au Canso Causeway … lire la suite.