Camping Belle Baie Park

Le camping Belle Baie Park est situé à Church Point (Pointe-à-la-Croix) en Nouvelle-Écosse. Il se trouve à l’extrémité nord-est de cette province à environ 40 minutes de Yarmouth. Le camping se trouve en bordure de la baie St-Marys, une baie au abord de la baie de Fundy. Lors de mon voyage, j’avais choisi de m’arrêter là, car le camping se trouvait à mi-chemin de Yarmouth et Digby et c’est de plus une communauté acadienne. Et par la même raison, il m’était possible d’avoir du service en français. La sympathique dame à l’accueil parlait un très bon français. Son conjoint, du moins c’est ce que j’ai déduit, parle également français, mais je dois dire qu’avec son fort accent, il m’était difficile à comprendre.

Camping Belle Baie Park

Au départ, je pensais y dormir 2 nuits, pour avoir plus de temps pour visiter les environs, mais comme la météo semblait incertaine, j’ai opté pour une seule nuit. En parlant de météo, celle-ci était étrange. Sur le camping la température était fraîche et il y avait pas mal de vent, mais il suffisait de faire 5 minutes d’auto pour voir la température montée et atteindre des températures supérieures au 30 degrés. Autant, je pouvais avoir eu chaud à Annapolis Royal, autant c’était frisquet à Church Point. Laissons la météo et passons au camping … lire la suite.

 



En arrivant au camping du parc provincial de Five Islands, la personne à l’accueil m’a remis le guide des parcs provinciaux de Nouvelle-Écosse et elle m’a indiqué les sites dont je pouvais choisir. Après être allé voir les emplacements disponibles, mon choix a été le site 48. Une fois mon choix effectué, je suis retourné à l’accueil pour m’y enregistrer. Tant bien que mal, j’ai fini par réussir à m’inscrire, vu mes difficultés à tout comprendre puisqu’elle ne parlait qu’en anglais. Ce n’était pas la première fois que je devais m’enregistrer en anglais, mais celle-ci a été plutôt difficile. Elle m’a demandé la marque de mon véhicule, mais je ne sais pas si c’est moi qui le prononçais mal, mais elle n’a jamais compris que j’avais une Subaru. Elle a alors choisi de regarder par la fenêtre et elle a reconnu la voiture, du moins c’est ce que je pensais. Oui ce que je pensais, car quelques jours plus tard, j’ai regardé ma facture et elle avait écrit KIA. Aie! Cela fait mal! Une KIA, oui, oui une KIA. Il me semble qu’une Subaru cela ne ressemble pas à une KIA… non? Bref, j’ai eu mon emplacement et j’ai pu y monter ma tente.

Les emplacements étant très grands, ce n’est pas l’espace qui manquait pour monter ma petite tente. Et comme les emplacements de cette section sont en étages, les sites sont relativement plats, ce qui est parfait pour une tente. Comme il était 18 heures passées, c’est l’heure de manger. Commence à préparer mon repas et je vais pour aller me chercher de l’eau au robinet le plus près. Pas d’eau, que de l’air qui sort. Va voir le robinet suivant, même chose. C’est peut-être un problème temporaire, retourne à l’auto de toute façon j’ai de l’eau avec moi. Je prendrais celle-ci pour manger, l’eau reviendra probablement plus tard.

Une fois le souper et la vaisselle faits, il fallait bien que je visite un peu le camping … lire la suite.

Mise à jour
1 533 lectures & Aucun commentaire

Aujourd’hui j’ai continué à trier les photos du voyage de 2005 à l’Île-du-Prince-Édouard tout en racontant la 4e journée de 5 de ce petit voyage. Vu le grand nombre de photos prises à Hopewell Rocks, je les ai divisées en plusieurs pages. La conclusion de ce voyage devrait avoir lieu la semaine prochaine…

Objectif: Traverser le pont de la Confédération – Partie 1
Objectif: Traverser le pont de la Confédération – Partie 2

Photos à Hopewell Rocks: L’arche des amoureux
Photos à Hopewell Rocks: Rocher E.T.
Photos à Hopewell Rocks: Une tête de canard?
Photos à Hopewell Rocks: Une lune?
Photo à Hopewell Rocks: Une tête d’homme frustré
Photo à Hopewell Rocks: La pomme
Photos à Hopewell Rocks: Plage des Demoiselles
Photos à Hopewell Rocks: Les falaises
Photos à Hopewell Rocks: À marée haute
Photos à Hopewell Rocks: Les inclassables

Un peu de nouveau et un peu de changements sur le blog et l’album. Pour commencer, j’ai réduit la taille des photos de l’album suite à une demande et en songeant aux connections moins rapides. Par contre, j’ai conservé une bonne grandeur pour les résolutions comme la mienne (1600 par 1050). La taille des photos est donc passée de 2048 par 1536 à 1200 par 900 pixels. Cela donnera une image plein écran pour ceux ayant une résolution comme la mienne et une taille 2 fois moins importante pour les autres. J’aurais aimé pouvoir offrir les 2 tailles, mais cela me demanderait de faire trop de modifications.

Deuxième changement, les menus de gauche. Les sous-catégories sont maintenant cachées sous la catégorie principale. Il suffit de cliquer sur » pour voir les sous-catégories. Je commençais à trouver qu’il y avait trop de catégories, donc cela classera mieux les divers sections. Tout n’est pas à mon goût, mais cela fera l’affaire pour le moment. Même chose pour les archives du site, il suffit de cliquer sur l’année, le mois et vous avez tous les articles du blog.

Et j’ai commencé à ajouter du contenu sur le voyage que j’ai fait en 2005 au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard. Pour le moment, j’ai écrit les 2 premiers jours de ce voyage, ainsi que l’origine de ce dernier. Les autres jours devraient arriver dans les jours/semaines à venir, avec plus de détails précis.
En route pour l’Île-du-Prince-Édouard
C’est un départ!
Direction baie de Fundy

Ajout 30 mars:
Photos du camping Yogi Bear’s Jellystone Park à Woodstock
Photos du camping Ponderosa Pines Campground à Hopewell Cape
Passage à la dernière version de WordPress…

Cette semaine, j’ai également su que j’aurais de nouveau 3 semaines de vacances consécutives, la première étant une semaine avant les traditionnelles vacances de la construction cela change un peu la planification du/des voyages. J’ai une grosse idée de ce que je veux faire pour la 2e semaine, mais je vais regarder dans les semaines à venir pour planifier la 1ère semaine de vacances. Pour la 3e… on verra comment les 2 premières auront été, mais c’est pas impossible que je parte également… Dès qu’un trajet provisoire sera déterminé, je vous en ferai part. Et peut-être que certain d’entre vous aurez des suggestions à me faire…

L’objectif de cette 4e journée et le but ultime de se voyage, c’était d’aller voir ce magnifique pont ouvert depuis 1997 qui relie le Nouveau-Brunswick à l’Île-du-Prince-Édouard. Le pont de la Confédération se trouve à 1 200 km de chez moi et j’allais enfin pouvoir le voir et le prendre en photo. Oui, le prendre en photo, mais avant de m’y rendre je devais faire un arrêt à Moncton pour y acheter une carte mémoire pour mon appareil photo numérique. Car, la veille, j’avais été beaucoup trop enthousiasme et j’avais rempli en un rien de temps ma carte mémoire de 512 Mo en prenant une tonne de photos des rochers d’Hopewell Rocks. (N’oubliez pas quand 2005, c’était le format offrant le meilleur rapport qualité prix.)

Ayant fait mes « devoirs » avant de quitter le camping, je savais où je trouverais ce dont j’avais besoin. Sans grande difficulté, je suis arrivé à destination. Mais, il y avait un imprévu que je n’avais pas pris en considération … lire la suite.

Le parc provincial Hopewell Rocks en bordure de la baie de Fundy offre une vue sur des rochers qui ont été sculptés avec le temps par la fonte des glaces et aujourd’hui par la force des marées et les conditions climatiques. La baie de Fundy a les plus hautes marées du monde et ceux-ci pouvent atteindre 21 mètres.

Les rochers d’Hopewell Rocks sont accessible à pied lors de la marée basse et en kayac à marée haute. certains rochers ont reçu des noms par le parc, d’autre sont le résultat de mon « imagination ».

Lorsque la marée atteint une certaine hauteur, elle recouvre toute la plage (Photos prisent le 30 juillet 2005)

… lire la suite.

Le parc provincial Hopewell Rocks en bordure de la baie de Fundy offre une vue sur des rochers qui ont été sculptés avec le temps par la fonte des glaces et aujourd’hui par la force des marées et les conditions climatiques. La baie de Fundy a les plus hautes marées du monde et ceux-ci pouvent atteindre 21 mètres.

Les rochers d’Hopewell Rocks sont accessible à pied lors de la marée basse et en kayac à marée haute. certains rochers ont reçu des noms par le parc, d’autre sont le résultat de mon « imagination ».

Les photos inclassables d’Hopewell Rocks. (Photos prisent le 30 juillet 2005)

… lire la suite.

Le parc provincial Hopewell Rocks en bordure de la baie de Fundy offre une vue sur des rochers qui ont été sculptés avec le temps par la fonte des glaces et aujourd’hui par la force des marées et les conditions climatiques. La baie de Fundy a les plus hautes marées du monde et ceux-ci pouvent atteindre 21 mètres.

Les rochers d’Hopewell Rocks sont accessible à pied lors de la marée basse et en kayac à marée haute. certains rochers ont reçu des noms par le parc, d’autre sont le résultat de mon « imagination ».

Photos des falaises d’Hopewell Rocks celles-ci vont de 15 à 30 mètres de hauteurs. (Photos prisent le 30 juillet 2005)

… lire la suite.

Le parc provincial Hopewell Rocks en bordure de la baie de Fundy offre une vue sur des rochers qui ont été sculptés avec le temps par la fonte des glaces et aujourd’hui par la force des marées et les conditions climatiques. La baie de Fundy a les plus hautes marées du monde et ceux-ci pouvent atteindre 21 mètres.

Les rochers d’Hopewell Rocks sont accessible à pied lors de la marée basse et en kayac à marée haute. certains rochers ont reçu des noms par le parc, d’autre sont le résultat de mon « imagination ».

Plage des Demoiselles (Photos prisent le 30 juillet 2005)

… lire la suite.

Le parc provincial Hopewell Rocks en bordure de la baie de Fundy offre une vue sur des rochers qui ont été sculptés avec le temps par la fonte des glaces et aujourd’hui par la force des marées et les conditions climatiques. La baie de Fundy a les plus hautes marées du monde et ceux-ci pouvent atteindre 21 mètres.

Les rochers d’Hopewell Rocks sont accessible à pied lors de la marée basse et en kayac à marée haute. certains rochers ont reçu des noms par le parc, d’autre sont le résultat de mon « imagination ».

La pomme (Photo prise le 30 juillet 2005)

… lire la suite.