Qu’est-ce qui m’arrive? Me semble être un titre juste, sinon quels nouveaux malheurs me touchera dans la semaine à venir. Je vous rassure déjà, ce n’est rien de grave, mais je semble cumulé les malchances depuis une semaine pourtant tout allait si bien dernièrement. J’avais obtenu une promotion, la formation commençait enfin pour que je sois prêt en janvier, voilà qu’une série d’événements me fait douter. C’est que j’ai mon auto, ma Subaru, depuis juillet 2004 et je n’ai jamais eu d’accident ou autre problème avec, mais voilà que dans une même semaine, j’ai 2 malchances. Sans compter que pour la première fois, depuis que je travaille pour cet employeur (2002), ils ont oublié de me payer 7 heures. Je ne sais pas, c’est quoi les probabilités que tout ça m’arrive dans une même semaine, mais cela me semble beaucoup. Et je me dis que si la tendance se maintient, je devrais être bon pour démolir l’auto d’ici une semaine.

Commençons par le début… … lire la suite.




Mise à jour
1 514 lectures & Aucun commentaire

Aujourd’hui j’ai continué à trier les photos du voyage de 2005 à l’Île-du-Prince-Édouard tout en racontant la 4e journée de 5 de ce petit voyage. Vu le grand nombre de photos prises à Hopewell Rocks, je les ai divisées en plusieurs pages. La conclusion de ce voyage devrait avoir lieu la semaine prochaine…

Objectif: Traverser le pont de la Confédération – Partie 1
Objectif: Traverser le pont de la Confédération – Partie 2

Photos à Hopewell Rocks: L’arche des amoureux
Photos à Hopewell Rocks: Rocher E.T.
Photos à Hopewell Rocks: Une tête de canard?
Photos à Hopewell Rocks: Une lune?
Photo à Hopewell Rocks: Une tête d’homme frustré
Photo à Hopewell Rocks: La pomme
Photos à Hopewell Rocks: Plage des Demoiselles
Photos à Hopewell Rocks: Les falaises
Photos à Hopewell Rocks: À marée haute
Photos à Hopewell Rocks: Les inclassables

Les photos prisent le 29 juillet 2007 à Percé et à Carleton-sur-Mer viennent d’être ajouté. Comme vous pourrez le constater la météo aura été loin d’être la même au 2 endroits. À mon arrivées à Percé, il pleuvait beaucoup. Ne retenant pas mon courage , j’ai été rendre visite au plus célèbre rocher de la Gaspésie, le rocher Percé. C’était la première fois en 15 ans que j’y mettais les pieds. Sachant l’heure de la marée basse avant mon arrivé à Percé, j’arriva au meilleur moment pour atteindre le rocher sans se mouiller les pieds. Seule la météo aura gâché la visite et aura eu raison de mon parapluie. Au moment de mon départ, le ciel commençait à se dégagé tranquillement, mais trop tard, je devais continuer ma route et de toute façon la marée serait probablement haute lorsque le beau temps sera de la partie.

Autant, il faisait mauvais à Percé, autant le beau temps était au rendez-vous à Carleton-sur-Mer. J’avais 12 ans à l’époque lorsque j’avais vu se camping depuis la route (vu qu’on s’était pas arrêté) et 15 ans plus tard je me rappelais de se dernier. J’en aurais rêvé longtemps, mais le 29 juillet 2007, j’y aurais enfin dormi. J’aurais enfin dormi sur le bord de la mer (la Baie-des-Chaleurs dans ce cas-ci situé dans le Golf du St-Laurent), une chose que je n’avais malheureusement pas pu faire à Tofino en Colombie-Britannique sur les rives de l’océan Pacifique.

J’arrête sur ce et j’en écriverai un peu plus un de ces jours… place à présent aux photos.

La falaise vue depuis le Rocher PercéLe golf du St-Laurent depuis la falaise à PercéLe Rocher PercéLa falaisieLe Rocher PercéMon site sur le camping CarletonLe Mont Saint-JosephUn phare à Carleton-sur-MerLa plage de Carleton-sur-Mer au coucher du soleilCoucher de soleil au camping de Carleton-sur-MerLa Baie-des-ChaleursCoucher de soleil pour la Subaru

Plus d’image de la Gaspésie ici

 

Les photos du 28 juillet 2007 au parc national de Forillon en Gaspésie viennent d’être ajouter. J’ai pris beaucoup moins de photos cette journée là, car mes piles m’ont laissé tombé après 7 km de marches. Et j’ai également eu la mauvaise surprise rendu au phare de Cap-Gaspé, d’apprendre que mes batteries de rechanges ne sont plus bonnes. (J’ai une pile qui ne garde plus sa charge.) Et comble de malheurs, il y avait à ce moment un phoque pas tellement loin de la falaise. Heureusement, j’ai pu en voir un autre un peu plus tard sur la plage de Petit-Gaspé où j’ai été me reposer après ma marche.

Pour cette journée, j’ai fait le sentier qui relie Grande-Grave à Anse-aux-Amérindiens. Et de ce dernier jusqu’à Cap-Gaspé. Ensuite, j’ai été à la plage de Petit-Gaspé pour me reposer un peu et c’est là que j’ai vu de nouveau un phoque.

Le temps est plus gris, car à partir de 16 heures, j’ai eu droit à de la pluie pour le reste de la journée… et le lendemain matin pour mon départ. C’est pas ce qui a de plus le fun en tente.

La prochaine série d’image sera des photos prisent du Rocher Percé et de Carleton, le 29 juillet.

Cap-GaspéLe phare de Cap-GaspéPhoto prise depuis le sentier qui relie Grande-Grave à Anse-Aux-AmérindiensGrande-GraveUne église sur le site du camping Petit-GaspéUne vue du camping depuis mon siteMon site sur le camping Petit-GaspéMon emplacement sur le camping Petit-GaspéLe vue depuis la plage de Petit-GaspéQuelques rochers à l'ouest de la plage de Petit-GaspéUne tête de phoqueLa plage de Petit-Gaspé

Plus d’image de la Gaspésie ici

 

L’objectif de cette 4e journée et le but ultime de se voyage, c’était d’aller voir ce magnifique pont ouvert depuis 1997 qui relie le Nouveau-Brunswick à l’Île-du-Prince-Édouard. Le pont de la Confédération se trouve à 1 200 km de chez moi et j’allais enfin pouvoir le voir et le prendre en photo. Oui, le prendre en photo, mais avant de m’y rendre je devais faire un arrêt à Moncton pour y acheter une carte mémoire pour mon appareil photo numérique. Car, la veille, j’avais été beaucoup trop enthousiasme et j’avais rempli en un rien de temps ma carte mémoire de 512 Mo en prenant une tonne de photos des rochers d’Hopewell Rocks. (N’oubliez pas quand 2005, c’était le format offrant le meilleur rapport qualité prix.)

Ayant fait mes « devoirs » avant de quitter le camping, je savais où je trouverais ce dont j’avais besoin. Sans grande difficulté, je suis arrivé à destination. Mais, il y avait un imprévu que je n’avais pas pris en considération … lire la suite.

Le parc provincial Hopewell Rocks en bordure de la baie de Fundy offre une vue sur des rochers qui ont été sculptés avec le temps par la fonte des glaces et aujourd’hui par la force des marées et les conditions climatiques. La baie de Fundy a les plus hautes marées du monde et ceux-ci pouvent atteindre 21 mètres.

Les rochers d’Hopewell Rocks sont accessible à pied lors de la marée basse et en kayac à marée haute. certains rochers ont reçu des noms par le parc, d’autre sont le résultat de mon « imagination ».

Lorsque la marée atteint une certaine hauteur, elle recouvre toute la plage (Photos prisent le 30 juillet 2005)

… lire la suite.

Le parc provincial Hopewell Rocks en bordure de la baie de Fundy offre une vue sur des rochers qui ont été sculptés avec le temps par la fonte des glaces et aujourd’hui par la force des marées et les conditions climatiques. La baie de Fundy a les plus hautes marées du monde et ceux-ci pouvent atteindre 21 mètres.

Les rochers d’Hopewell Rocks sont accessible à pied lors de la marée basse et en kayac à marée haute. certains rochers ont reçu des noms par le parc, d’autre sont le résultat de mon « imagination ».

Les photos inclassables d’Hopewell Rocks. (Photos prisent le 30 juillet 2005)

… lire la suite.

Le parc provincial Hopewell Rocks en bordure de la baie de Fundy offre une vue sur des rochers qui ont été sculptés avec le temps par la fonte des glaces et aujourd’hui par la force des marées et les conditions climatiques. La baie de Fundy a les plus hautes marées du monde et ceux-ci pouvent atteindre 21 mètres.

Les rochers d’Hopewell Rocks sont accessible à pied lors de la marée basse et en kayac à marée haute. certains rochers ont reçu des noms par le parc, d’autre sont le résultat de mon « imagination ».

Photos des falaises d’Hopewell Rocks celles-ci vont de 15 à 30 mètres de hauteurs. (Photos prisent le 30 juillet 2005)

… lire la suite.

Le parc provincial Hopewell Rocks en bordure de la baie de Fundy offre une vue sur des rochers qui ont été sculptés avec le temps par la fonte des glaces et aujourd’hui par la force des marées et les conditions climatiques. La baie de Fundy a les plus hautes marées du monde et ceux-ci pouvent atteindre 21 mètres.

Les rochers d’Hopewell Rocks sont accessible à pied lors de la marée basse et en kayac à marée haute. certains rochers ont reçu des noms par le parc, d’autre sont le résultat de mon « imagination ».

Plage des Demoiselles (Photos prisent le 30 juillet 2005)

… lire la suite.

Le parc provincial Hopewell Rocks en bordure de la baie de Fundy offre une vue sur des rochers qui ont été sculptés avec le temps par la fonte des glaces et aujourd’hui par la force des marées et les conditions climatiques. La baie de Fundy a les plus hautes marées du monde et ceux-ci pouvent atteindre 21 mètres.

Les rochers d’Hopewell Rocks sont accessible à pied lors de la marée basse et en kayac à marée haute. certains rochers ont reçu des noms par le parc, d’autre sont le résultat de mon « imagination ».

La pomme (Photo prise le 30 juillet 2005)

… lire la suite.