Samedi dernier, j’ai été faire un tour de vélo à Lévis et à Québec. Depuis quelques années, mes parents aiment terminer leur saison de camping à Lévis et pour être plus précis au camping Transit. J’avais déjà mi les pieds sur ce camping, mais la dernière fois j’étais plus petit. À ma grande surprise, ce camping de 195 sites semblait plein, surprenant pour un 20 septembre. Faut dire que le camping accueillait un club et vu le 400e de la ville de Québec, tout le monde en obtient les bénéfices. Pour le camping, je n’y ai pas fait le tour, mais c’est un beau camping très très propre et c’est un camping idéal pour ces grosses roulottes, vu la facilité de l’installation.

Le château Frontenac

Mais, si je suis allé à Lévis, ce n’est pas pour le camping, mais pour y faire du vélo. C’est que cela fait plusieurs fois que mes parents me disent que la piste cyclable à Lévis est très belle et ne l’ayant encore jamais fait, il fallait bien que j’aille voir si c’est vrai. Et comme je ne suis pas allé faire de bicyclette à Bromont cette année, l’idée d’aller en faire à Lévis me semblait très bonne.

Je suis arrivé au camping vers 10 heures … lire la suite.

 



Après avoir été marcher en bordure du bassin Minas dans le parc provincial de Five Islands, j’ai repris la route à 8 h 07 en direction du Cap-Breton et pour être plus précis pour le terrain de camping de Chéticamp. Ne sachant pas trop à quelles heures j’allais y arriver, j’avais réservé 2 nuits à ce dernier avant d’entreprendre ce voyage pour être certain d’avoir de la place… et cela n’aurait vraiment pas été nécessaire. Mais bon, revenons au début de cette route qui mène au Cap-Breton. Dès mon départ, du parc provincial de Five Islands, je suis tombé sur une route en construction et j’ai dû y faire un autre 5 km de route sur gravier. Le mal étant fait la veille, ce n’est pas ces 5 km additionnels qui allaient rendre la voiture plus sale qu’elle l’était.

J’arrive ensuite assez rapidement sur la transcanadienne (autoroute 104) dans les environs de Great Village. Que dire de cette autoroute? C’est une belle autoroute où la vitesse permise est de 110 km/h et que, tout comme pour l’autoroute 1 au Nouveau-Brunswick, les haltes routières sont inexistantes. Le passage par Five Islands m’aura évité la section payante de l’autoroute comprise entre Oxford et Great Village (4 $ pour une auto). Pour l’autoroute, elle se fait assez bien, mais pour les véhicules en manque de puissance, sachez qu’il y a de bonnes côtes à monter avant d’arriver au Cap-Breton dans les environs de Barneys River Station, et ce, sur plusieurs kilomètres.

L’autoroute 104 se conclut au Canso Causeway … lire la suite.

Comment commencer? Cela fait si longtemps que je n’ai pas donné de signe de vie sur mon blogue. Certes, une petite nouvelle mardi, pour vous invitez à participer à ce record de téléchargement pour le prochain Firefox, le 3e du nom, mais rien de plus depuis plus d’un mois. J’aurais aimé en faire plus, mais le coeur n’y était pas et certaines choses me préoccupaient plus que d’autres. Tout cela m’a amené au silence, le mois dernier. Par contre, je continuais à passer régulièrement prendre les messages et faire les mises à jour au besoin.

Commençons par moi… je vais bien, malgré que j’ai été forcé à l’inactivité totale la semaine qui vient de passer. Une semaine de congé de maladie inattendu, anticipé, mais non planifié. J’aurais pensé que cela aurait pris quelques semaines avant de voir un médecin pour que cela se fasse. Mais, cela a été fait sur-le-champ. Peut-être pas comme, je l’aurais souhaité du premier coup… mais je vais souhaiter ne pas avoir à recommencer dans 7 ou 8 mois. Cela devait se faire, c’est fait! Et puis bon, je vais être correct pour les vacances, c’est le principal. Je vais mieux de jour en jour et cela devrait continuer ainsi. Le retour au travail lundi aidera à faire passer le temps plus rapidement et a oublié ces petits bobos. C’est rare que je pense à ça, mais j’ai hâte de retourner au boulot. Disons qu’au moins cela occupe, car les jours sont longs à les passer devant son téléviseur et son ordinateur. Et de plus lorsque je ne fais rien, je pense qu’à dépenser. Et vu les récentes dépenses, il faudra rapidement retourner au travail pour payer tout ça. Note à moi-même, il faut que j’arrête d’aller sur ebay.

J’arrête les plaisanteries, mais disons que dernièrement, j’ai découvert ebay. En retard le gars? Peut-être, mais j’avoue que pour le moment j’aime bien. Il a un peu plus d’un mois, j’y ai acheté un ScanGaugeII pour ma voiture et je vous en parlerai prochainement. Et dimanche dernier … lire la suite.

Au moment d’écrire ces quelques lignes, il reste environ une journée avant la première qualification de la saison 2008 de Formule 1. Vu le décalage horaire avec l’Australie, pour participer à mon pool F1 pour ce premier Grand Prix, vous avez jusqu’à ce vendredi 14 mars à 23 heures pour ceux du Québec. (GMT – 5 heures – heure avancée)(Pour ceux qui veulent l’heure selon leur fuseau horaire….

L’inscription y est gratuite et le pool est des plus complets. Contre toute attente, il aura finalement des prix a gagnés. Mais, pour le moment je ne peux en dire plus, car c’est tout récent (ce mardi) et rien n’a encore été défini clairement, mais il aura quelques choses à gagner peut importe sa localisation…

Pour plus d’information, vous pouvez regarder ces 2 messages précédents: Pool F1 2008 et Pronostics F1 et bien sûr allez directement au pool F1 2008!

Bon pool F1 et bonne saison! Et venez en grand nombre plus, il aura de monde meilleur se sera.

Je dois finalement avouer pour une fois, pour ne pas dire la première fois depuis que j’ai ma Subaru, donc en 3 hivers, que de la neige, il y en a eu sur le Québec. Bien que je reste dans une région du Québec où il neige un peu moins qu’à Québec ou sur la rive nord, il commence a y en avoir pas mal de neige également à Victoriaville. Et je dois dire que je suis impressionné de voir les bancs de neige à la télé qu’il y a à Montréal ou à Québec. Et là, je viens de voir, je crois pour la première fois de ma vie des images à la télé de gens qui ont laissé leur véhicule sur le côté de l’autoroute samedi soir. Voir, ce nombre incroyable de gens pris dans cette tempête c’est hallucinant! Dire qu’ici cela m’a semblé calme. Une chance que je ne suis pas sorti pour aller m’amuser. En plus de la neige, c’est le vent qui aura fait des dégâts.

Moi, je devais faire partie des rares qui étaient contents qu’il neige… … lire la suite.

Mise à jour
2 090 lectures & 2 commentaires

Cela faisait un moment que je n’avais pas ajouté de contenu et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui. Aujourd’hui, j’ai fait le tri dans les photos prisent dans les Prairies, ainsi que dans les campings de l’Ontario et du Québec. Il ne reste plus que quelques photos prises en Alberta et le tri des photos du voyage dans l’Ouest canadien sera fini. Cette fois-ci, certaines pages sont volontairement publiées en double, car j’ai passé à ces terrains de camping en montant et en revenant du voyage. Je mets les pages en double pour respecter l’ordre chronologique.

Camping Glenview Cabins à Sault Ste-Marie en Ontario

Camping Happy Land Park à Thunder Bay en Ontario

Photo de la transcanadienne au Manitoba

Camping Miller’s Camping Resort à Portage La Prairie au Manitoba

Régina

En direction de Willow Bunch

Pétroglyphes à Saint-Victor

Photos des Prairies

Camping The Lone Eagle Motel à Herbert en Saskatchewan

Levée du soleil en Saskatchewan

Camping David Laird Campground à North Battleford en Saskatchewan

Camping Miller’s Camping Resort à Portage La Prairie au Manitoba

Camping Happy Land Park à Thunder Bay en Ontario

Camping Bon Vent à Duparquet au Québec

Ah Noël, cette période de l’année ou les magasins font des affaires d’or, cette période de l’année où il faut une patience incroyable pour attendre aux caisses. Noël, cette fête commerciale. Personne n’y échappe, même pas moi. Moi qui déteste magasiner et qui a chaque année j’attends la dernière minute pour aller magasiner… pas fort le gars!

Pour une fois cette année, je savais quoi donnée à mes parents. Oui, je le savais et j’y pensais depuis un fort moment, mais bon Noël c’était encore loin, alors pourquoi se pressé, cela va sûrement être en spécial la semaine prochaine, voir la semaine suivante. Finalement, j’ai entendu cette fin de semaine pour aller voir pour acheter mon cadeau des fêtes. Il était temps vu qu’il reste que 2 fins de semaine et je ne voulais pas attendre le 23 décembre comme l’an dernier, je n’avais pas le choix d’y aller.

Et c’est ce que j’ai fait hier. Je suis parti de Victo et j’ai été au promenade St-Bruno près de Montréal. Ce que je voulais offrir était en spécial chez Future Shop alors aussi bien en profiter. J’arriva  de bonne heure, donc pas trop de monde, c’était super! Finalement après avoir parler avec le vendeur, mon 1er choix c’est tourné vers un autre semblable, mais légèrement plus cher. C’est ce que je voulais offrir, alors je prends! Surprise, il en avait plus en stock. Zut! Pas de problème, je vais aller chez Best Buy, non plus. Ils ne vendent pas ce dernier. Bah, lorsque je reviendrai à Victo, j’irai voir il l’était également en spécial chez Dumoulin.

Vendredi soir, je vais voir. Le vendeur ne l’a pas plus en stock. Mais, il peut le commander et si l’on à l’entrepôt, je peux l’avoir dans 10 jours ouvrables.   Résultat, cela va aller en 2008, trop tard. C’est un cadeau Noël 2007 que je donne pas un 2008.

Je vais regarder sur internet pour voir si d’autres magasins Future Shop l’ont en stock.  Si l’on j’irai à celui de Trois-Rivière, c’est pas tellement loin (45 minutes). Non plus! Granby non! Sherbrooke pas plus! Cela regarde pas très bien. Reste Québec. Je regarde d’abord pour celui de Sainte-Foy, toujours négatif. Québec enfin ils l’ont! Mais, en aura-t-il encore lorsque j’arriverai? Je vais regarder s’il l’a ailleurs dans le secteur au cas où et oui ils l’ont également à Beauport. Avec 2 magasins, mes chances sont meilleurs. Ce samedi matin, je vais donc à Québec pour acheter mon cadeau des fêtes. Ne connaissant pas le magasin, n’y était jamais allé, je cherche un peu jusqu’à ce que je tombe sur la bonne rangée. Regarde et oui il en reste un, oui un seul je le prend! Ouf! Je l’ai enfin mon cadeau pour mes parents! Près de 600 km plus tard, mon 1er cadeau pour Noël est acheté! Reste plus qu’a acheté un cadeau à ma soeur et à mon filleul. Demain, peut-être, comme il annonce une bonne tempête de neige, ils devraient pas avoir trop de monde aux magasins…

Comme annoncé un peu plus tôt cette semaine, j’avais promis l’ajout de contenus et de photos et bien c’est fait en partie. En parti, car il n’y a que 24 photos (et 1 vidéo) d’ajouter. Pour le contenu je n’ai pas eu le temps. J’avais « oublié » que Noël arrivait à grands pas et qu’il était temps que j’installe les décorations extérieurs. Et même ça, je n’ai pas tout fini, vu qu’à la fin j’étais gelé. Mais bon, ça c’est une autre histoire.

Donc, voilà un aperçu des photos prisent durant le 2e voyage de cette année, en Gaspésie (Québec) et au parc national de Kouchibouguac au Nouveau-Brunswick. Il n’y a que les photos prisent le 25 et 26 juillet. Le voyage s’étant terminé le 1 août. En lieu les photos vont de Cap-Chat à Grande-Vallée. Le prochain série d’image sera du parc National Forillon où j’y ai séjourné 3 nuits.

Un halte routièreLe Nordais, un champ d'éolienne à Cap-ChatÉole la plus haute éolienne à axe vertical du mondeL'état de la voiture après plusieurs kilomètres sur une route de camping Mon emplacement de camping au mont Jacques-CartierUne vue depuis mon emplacement du camping au mont Jacques-CartierLe mont Jacques-CartierLa ville de Sainte-Anne-des-Monts en Gaspésie Une halte routière sur le bord du St-LaurentAttention aux vagues!La marina de Sainte-Anne-des-MontsLe fleuve St-Laurent  Le fleuve St-Laurent et la Gaspésie dans les environs de Gros-MorneLe fleuve St-Laurent et la Gaspésie dans les environs de Gros-MorneLe village de Grande-ValléeLe phare de Cap de la Madeleine

Plus d’image de la Gaspésie ici

Plus correction des smilies et merci à Loup` pour les nouveaux smilies.

 
Québec-Ontario
2 321 lectures & Aucun commentaire

C’était la première fois que j’allais en Abitibi-Témiscamingue et je dois dire que c’est assez beau. Il a de nombreux et beaux lacs sur la route de retour. J’ai toujours entendu dire que c’est loin l’Abitibi, mais j’ai trouvé cela si près de Victoriaville. Lorsque tu es allé à Vancouver, l’Abitibi peut sembler à côté.

J’ai fait 925 km pour revenir, mais sur ce j’ai fait 2 détours, donc un non voulu. J’ai fait un détour à St-Basile-le-Grand pour aller voir la maison à ma soeur et l’autre parce que le GPS me faisait passer par un autre chemin que celui recherché. Le GPS me proposait de revenir par l’Ontario (route 101 et la route 17) et à voir la distance qu’il me donnait cela semblait plus long en kilomètre. Après m’en être rendu compte, je suis revenu sur mon chemin pour passer par Val-d’Or et descendre par le parc La Vérendrye. Je me suis, donc rallongé de 30 à 50 km. Mon but était de revenir par les Laurentides, une région que je n’ai pas vue depuis que je suis en âge de comprendre. Je voulais voir les montagnes des Laurentides, mais malheureusement pour moi, cela sera pour une autre fois. La météo encore une fois n’a pas voulu coopérer et les pluies parfois fortes m’empêchait de bien voir le relief. J’ai pu voir les montagnes que rendues au mont Saint-Sauveur. Et je dois dire que lorsqu’on vient de voir les Rocheuses, nos montagnes semblent ridicules. Mais, elles ont toujours leur charme.

Malgré la météo, j’ai trouvé que le chemin se faisait très bien et que dans son ensemble, la route était belle. Vers 16 heures, j’étais déjà arrivé à Laval. Mais, là la route fût très longue. Il eut un accident et cela m’a pris 30-40 minutes pour faire un maigre kilomètre. Rendu sur le boulevard métropolitain (autoroute 40), les panneaux indiquaient cogestions et le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, je l’ai traversé à 30 km/h! Je préfère de loin faire 1000 km en une journée que passer une heure dans le trafic de Montréal. Une horreur! Pas moyen de se dégourdir les jambes vu que cela avance tranquillement.

Le reste de la route se fut sans aucun problème et j’étais à nouveau de retour chez moi. Et je pouvais à présent retrouver le confort de mon lit et dormir au chaud… mais les vacances, elles étaient déjà terminées.

… lire la suite.

Pour revenir au lieu de prendre la route qui longe le lac Supérieur et qui est terrible long, j’ai choisi de revenir plus au nord et d’entré au Québec par l’Abitibi-Témiscamingue. Et mon objectif était également de passer la dernière nuit de mon voyage au Québec. Pour ce faire au lieu de revenir par la route 17 (transcanadienne), je suis revenu par la route 11 (transcanadienne). Et ce fut un très bon choix.

La route 11 est relativement plat et elle est pratiquement toujours en ligne droite, bref tout le contraire de la route 17. Le seule point en commun, la limite de vitesse de 90 km/h. Un point qui manque à mon goût sur cette route, c’est les haltes routières. Ils se font assez rare ou du moins jamais lorsqu’on en voudrait un.

J’ai fait le plein à Hearst. Je savais qu’il avait des francophones là-bas, mais j’ai été énormément étonné d’être répondu en français au poste à essence. Et je dois dire que j’ai apprécié. C’était tout de même le 1er plein d’essence en français de ce voyage, le 26e plein! Le gars sympa à l’accueil m’a dit que dans la région c’était 50 / 50 pour le français et l’anglais. En continuant ma route, je passe alors à Timmins. C’est la ville de Shania Twain et ils en sont fier. Je vous la laisse découvrir par vous même.

Une fois Timmins passé, le Québec n’est plus très loin. Avant de partir pour ce voyage, j’avais regardé les terrains de camping dans le guide Camping Québec et le premier se trouvant sur la route 388 se trouvait dans le premier village en entrant au Québec à Duparquet. J’ai eu un peu de mal à trouver avec des indications plus ou moins précise, mais je pu enfin prendre un terrain en français, l’unique fois de ce voyage. Pour ce rendre au camping, c’est finalement assez simple. Rendu à la jonction de la 393, allez en direction de Duparquet. Une fois rendu au « centre » du village, continué tout droit et continuer ainsi sur la route en gravier et gardé toujours la droite de celle-ci. Le camping sera à votre droite. C’est pas le plus beau camping de ce voyage, mais cela faisait du bien d’être de retour chez soit, malgré que je suis à 900 km de mon chez moi.

… lire la suite.