Pour revenir au lieu de prendre la route qui longe le lac Supérieur et qui est terrible long, j’ai choisi de revenir plus au nord et d’entré au Québec par l’Abitibi-Témiscamingue. Et mon objectif était également de passer la dernière nuit de mon voyage au Québec. Pour ce faire au lieu de revenir par la route 17 (transcanadienne), je suis revenu par la route 11 (transcanadienne). Et ce fut un très bon choix.

La route 11 est relativement plat et elle est pratiquement toujours en ligne droite, bref tout le contraire de la route 17. Le seule point en commun, la limite de vitesse de 90 km/h. Un point qui manque à mon goût sur cette route, c’est les haltes routières. Ils se font assez rare ou du moins jamais lorsqu’on en voudrait un.

J’ai fait le plein à Hearst. Je savais qu’il avait des francophones là-bas, mais j’ai été énormément étonné d’être répondu en français au poste à essence. Et je dois dire que j’ai apprécié. C’était tout de même le 1er plein d’essence en français de ce voyage, le 26e plein! Le gars sympa à l’accueil m’a dit que dans la région c’était 50 / 50 pour le français et l’anglais. En continuant ma route, je passe alors à Timmins. C’est la ville de Shania Twain et ils en sont fier. Je vous la laisse découvrir par vous même.

Une fois Timmins passé, le Québec n’est plus très loin. Avant de partir pour ce voyage, j’avais regardé les terrains de camping dans le guide Camping Québec et le premier se trouvant sur la route 388 se trouvait dans le premier village en entrant au Québec à Duparquet. J’ai eu un peu de mal à trouver avec des indications plus ou moins précise, mais je pu enfin prendre un terrain en français, l’unique fois de ce voyage. Pour ce rendre au camping, c’est finalement assez simple. Rendu à la jonction de la 393, allez en direction de Duparquet. Une fois rendu au « centre » du village, continué tout droit et continuer ainsi sur la route en gravier et gardé toujours la droite de celle-ci. Le camping sera à votre droite. C’est pas le plus beau camping de ce voyage, mais cela faisait du bien d’être de retour chez soit, malgré que je suis à 900 km de mon chez moi.

Trajet du jour 18

Information en vrac
  • Départ: Thunder Bay
  • Heure de départ: 7h30
  • Destination: Camping Bon Vent à Duparquet
  • Heure d’arrivé: 18h00
  • Distance parcourrue: 1008 km
  • Arrêt pour mettre essence: 2

La route
Villes principales: Thunder Bay, Hearst, Timmins, Duparquet
Le trajet en vrac: – Route 1 est (transcanadienne) jusqu’à Driftwood
– Route 655 jusqu’à Timmins
– Route 101 jusqu’au Québec
– Rendu au Québec la route 101 devient la route 388
– À Duparquet prendre la route 393 est

Le Camping
– Nom: Bon Vent
– Adresse: 733 chemin du camping
Duparquet (Québec)
– Site web: www.CampingQuebec.com
– Prix (tente): 15 $ (avec électricité)
– Électricité disponible: Oui
– Taille du terrain camping: Moyenne
– Douche gratuite? Oui
– Propreté: Camping bien et douche propre
– Ma cote (pour un bref passage): 7 sur 10
– Autres: Duparquet est le premier village en entrant au Québec par la route 388 en Abitibi-Témiscamingue
Tous les terrains semblent avoir l’eau et l’électricité
Le bâtiment de la toilette et de la douche près de mon terrain était vieux, mais faisait amplement l’affaire pour mon cours séjour.

Images en vrac

Camping Duparquet - Duparquet - Québec

Camping Duparquet - Duparquet - Québec

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 commentaires to “Jour 18 (Ontario-Québec)”

  1. Hi. This is really interesting post. Thank You! I have just subscribed to Your rss!

    Best regards

  2. wow
    its very reasonable point of view.
    Nice post.
    realy good post

    thank you

Laisser un message