L’autoroute est en voie double sur pratiquement toute sa longueur au Manitoba. Mais, ce n’est pas toujours le cas en Saskachewan. Par contre, de nombreuses sections d’autoroute sont en construction pour en faire une véritable autoroute. Lorsque la voie est double la limite de vitesse y est de 110 km/h, tandis qu’en voie simple la limite de vitesse descend à 100 km/h. La route passe également par quelques villages. La vue est typique des Prairies. Tout est vallonné et pour voir les « véritables prairies« , il faut quitter la transcanadienne. C’est là qu’on voit que des champs, il en a à perte de vue en Saskachewan. C’est véritablement joli et parfois presque surréaliste. Avec le vent, les champs semble se transformer en mer, vu l’effet de « vagues ». Bizarre comme effet, mais joli.

Mais, quitter la transcanadienne, c’est quitter la route principale. C’est se retrouver isolé. Car, les villages sont très éloigné les un des autres et par le fait même les postes à essences sont pratiquement absent. Et compter pas trouver de l’essence super (91 octane) dans ces petits villages. Parfois, pour réduire la distance entre les routes perpendiculaires, il sera préférable d’emprunter ces chemins de graviers, sans jamais quitter les yeux sur l’aiguille du réservoir d’essence.

C’est beau certes, mais j’ai été déçu de mon détour à St-Victor, car il a absolument rien à voir. Le paysage est différent, mais pour le temps perdu, cela ne compensait pas le trajet effectué. Par contre, la région des Badlands (mauvaises terres) qui commence dans les environs de Willow Bunch semblent fort intéressante. Mais, mon temps limité et surtout la crainte de manqué d’essence m’a poussé à quitté le plus rapidement possible cette région pour retrouvé la transcanadienne. Les prairies c’est beau… mais cela fini par être long. … lire la suite.




Le camping The Lone Eagle Motel est situé à Herbert en Saskatchewan. Pour être plus précis, il est situé presque immédiatement au bord de l’autoroute transcanadienne (route 1), à quelques pas de la voie ferrée et pour en ajouté un peu plus immédiatement à côté d’un terrain de baseball. J’ai même préféré mettre ma voiture de l’autre côté de la rue, au cas où il y aurait un coup de circuit. Et le gazon était plus beau de l’autre côté de la clôture.

C’est un petit camping en piteux état et en me comptant, on est était 2 à y camper. C’est parce que j’avais fait beaucoup de route cette journée là, car sinon j’aurais passé droit. Même à 16 $, c’est payer beaucoup trop cher. Je le dis et le répète, c’est à fuir!

Photo prise le 18 juillet 2006:

… lire la suite.

Les Prairies couvrent un vaste territoire qui touche les provinces de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba. C’est principalement, c’est 2 dernières qui sont le plus touchés. Ce sont de belles terres relativement plates qu’on y retrouve. J’ai remarqué que les terres semblent plus plate au Manitoba que dans les autres provinces. En Saskatchewan, les terres sont plus vallonnées, mais sur de longue distance. Il faut réellement quitter l’autoroute pour se rendre compte de la gigantesque des terres agricoles. La province du Manitoba est plus boisé (surtout des conifères). En Saskatchewan, la culture du blé est reine.

Photos prisent le 18 juillet 2006:

… lire la suite.

Saint-Victor est un petit village francophone d’environ 50 habitants dans le sud de la Saskatchewan près de Willow Bunch. Le parc historique de Saint-Victor se situe sur une montagne où l’on y retrouve des pétroglyphes illustants la vie des amérindiens.

Le déplacement pour voir les pétroglyphes ne veut pas la peine. Mais la vue à partir de la montagne est intéressante. Saint-Victor se trouve entre 2 zones distincts: les Prairies composé de belle terres et la région des Badlands (mauvaises terres). C’est région est plus aride et composé de petites « montagnes ». Je n’ai pu aller plus au sud, du à un horaire chargé, mais le sud de Saskatchewan semble valoir le détour.

Photos prisent le 18 juillet 2006:

… lire la suite.

Willow Bunch est un petit village d’un peu plus de 400 habitants, dont 150 sont francophone, situé dans le sud de la province de la Saskatchewan. La municipalité est situé dans la région des Badlands (mauvaises terres) près de la vallée Big Muddy. Le secteur est aride, voir quasi désertique et fait contraste aux belles terres des Prairies.

Dû à un manque de temps, je n’ai pas visité le secteur, mais il semble valoir le détour.

Photo prise le 18 juillet 2006:

… lire la suite.

Les Prairies, Photos
2 071 lectures & Aucun commentaire

Régina est la capitale de la Saskachewan. La ville compte environ 180 000 habitants et c’est la 2e ville la plus populeuse de la province après Saskatoon (202 000 habitants.) Elle est situé à 250 km au sud de celle-ci. Contrairement à la région à laquelle la ville appartient (les Prairies), la ville est boisé. Cette « verdure » et l’architecture de la ville, lui donne un cachet particulier et agréable.

Photo prise le 18 juillet 2006:

… lire la suite.