Qu’est-ce qui m’arrive? Me semble être un titre juste, sinon quels nouveaux malheurs me touchera dans la semaine à venir. Je vous rassure déjà, ce n’est rien de grave, mais je semble cumulé les malchances depuis une semaine pourtant tout allait si bien dernièrement. J’avais obtenu une promotion, la formation commençait enfin pour que je sois prêt en janvier, voilà qu’une série d’événements me fait douter. C’est que j’ai mon auto, ma Subaru, depuis juillet 2004 et je n’ai jamais eu d’accident ou autre problème avec, mais voilà que dans une même semaine, j’ai 2 malchances. Sans compter que pour la première fois, depuis que je travaille pour cet employeur (2002), ils ont oublié de me payer 7 heures. Je ne sais pas, c’est quoi les probabilités que tout ça m’arrive dans une même semaine, mais cela me semble beaucoup. Et je me dis que si la tendance se maintient, je devrais être bon pour démolir l’auto d’ici une semaine.

Commençons par le début… … lire la suite.




En arrivant au camping du parc provincial de Five Islands, la personne à l’accueil m’a remis le guide des parcs provinciaux de Nouvelle-Écosse et elle m’a indiqué les sites dont je pouvais choisir. Après être allé voir les emplacements disponibles, mon choix a été le site 48. Une fois mon choix effectué, je suis retourné à l’accueil pour m’y enregistrer. Tant bien que mal, j’ai fini par réussir à m’inscrire, vu mes difficultés à tout comprendre puisqu’elle ne parlait qu’en anglais. Ce n’était pas la première fois que je devais m’enregistrer en anglais, mais celle-ci a été plutôt difficile. Elle m’a demandé la marque de mon véhicule, mais je ne sais pas si c’est moi qui le prononçais mal, mais elle n’a jamais compris que j’avais une Subaru. Elle a alors choisi de regarder par la fenêtre et elle a reconnu la voiture, du moins c’est ce que je pensais. Oui ce que je pensais, car quelques jours plus tard, j’ai regardé ma facture et elle avait écrit KIA. Aie! Cela fait mal! Une KIA, oui, oui une KIA. Il me semble qu’une Subaru cela ne ressemble pas à une KIA… non? Bref, j’ai eu mon emplacement et j’ai pu y monter ma tente.

Les emplacements étant très grands, ce n’est pas l’espace qui manquait pour monter ma petite tente. Et comme les emplacements de cette section sont en étages, les sites sont relativement plats, ce qui est parfait pour une tente. Comme il était 18 heures passées, c’est l’heure de manger. Commence à préparer mon repas et je vais pour aller me chercher de l’eau au robinet le plus près. Pas d’eau, que de l’air qui sort. Va voir le robinet suivant, même chose. C’est peut-être un problème temporaire, retourne à l’auto de toute façon j’ai de l’eau avec moi. Je prendrais celle-ci pour manger, l’eau reviendra probablement plus tard.

Une fois le souper et la vaisselle faits, il fallait bien que je visite un peu le camping … lire la suite.

C’est fou, mais le temps passe très vite, voir trop vite. Il me semble qu’il n’y a pas si longtemps les vacances étaient loin très loin et voilà que dans 3 semaines, je serai en vacances. 3 semaines, c’est si peu!!! Et tout est encore flou dans ma tête! Il n’y a qu’une certitude, ma 2e semaine de vacances est réservée depuis le 5 juin. Lorsque je disais que j’avais dépensé dans ce message: « Quelques nouvelles de moi, ma Suby, mes projets…« . Et bien la dernière chose pour laquelle j’ai dépensé, c’était pour la réservation du camping à Old Orchard Beach. Il m’a fallu de peu pour que je n’ai pas d’emplacement, mais mon nom de famille a aidé… pour une fois! C’est que mes parents et ma famille en général nous y allons depuis de nombreuses années, donc ils nous connaissent assez bien. Au départ tout semblait complet et à la dernière minute cela a changé lorsque  ma soeur a dit que j’étais avec les autres. Merci, p’tite soeur pour l’appelle. Donc, contrairement à l’an dernier où j’avais dû changer de terrain lors de mon séjour, cette fois-ci, je pourrais y passer mes 7 nuits au même endroit. Étrange tout de même d’avoir cela, mais c’est tant mieux!

Old Orchard Beach, certains aiment d’autres détestent. Moi, je fais parti de la première catégorie, vu que j’y vais depuis toujours ou presque. Ma première fois remonte à 1981, j’avais alors un an. Et dans les années ’80 et ’90, j’y suis allé très souvent. Depuis 2000 pour ne pas dire 1993, la seule fois que je n’y ai pas mi les pieds, c’est en 2006. J’avais choisi cette année là, de visiter l’ouest Canadien. Cela fait plus de 20 fois que j’y vais et je ne m’y tanne pas. Pour moi, Old Orchard Beach représente les vacances. On pense à rien, on prend du soleil… bref les vacances! L’eau n’y dépasse rarement les 20 degré, mais lorsque les vagues sont présentes, on oublie ce froid. On prend sa planche de « body surf » et on se jette à l’eau. Simple et amusant! Et comme cette année sera la première fois à Old Orchard Beach pour mon filleul qui aura près de 11 mois, il n’était pas question de rater ça! Mon oncle a hâte de jouer dans le sable avec son neveu.

J’ai déjà été un peu plus au sud, à Salisbury, mais on n’avait pas aimé ça. Salisbury est situé un petit peu loin qu’Hampton Beach. Old Orchard Beach est encore plus touristique que ces derniers, mais à mon avis la plage est plus belle et surtout plus grande. Et de plus c’est plus près de la maison, seulement 400 km à parcourir. Le point vert de l’image ci-dessous est où je demeure et le point rouge, c’est la destination.

Seulement 400 km, mais j’ai une semaine pour m’y rendre … lire la suite.

Comment commencer? Cela fait si longtemps que je n’ai pas donné de signe de vie sur mon blogue. Certes, une petite nouvelle mardi, pour vous invitez à participer à ce record de téléchargement pour le prochain Firefox, le 3e du nom, mais rien de plus depuis plus d’un mois. J’aurais aimé en faire plus, mais le coeur n’y était pas et certaines choses me préoccupaient plus que d’autres. Tout cela m’a amené au silence, le mois dernier. Par contre, je continuais à passer régulièrement prendre les messages et faire les mises à jour au besoin.

Commençons par moi… je vais bien, malgré que j’ai été forcé à l’inactivité totale la semaine qui vient de passer. Une semaine de congé de maladie inattendu, anticipé, mais non planifié. J’aurais pensé que cela aurait pris quelques semaines avant de voir un médecin pour que cela se fasse. Mais, cela a été fait sur-le-champ. Peut-être pas comme, je l’aurais souhaité du premier coup… mais je vais souhaiter ne pas avoir à recommencer dans 7 ou 8 mois. Cela devait se faire, c’est fait! Et puis bon, je vais être correct pour les vacances, c’est le principal. Je vais mieux de jour en jour et cela devrait continuer ainsi. Le retour au travail lundi aidera à faire passer le temps plus rapidement et a oublié ces petits bobos. C’est rare que je pense à ça, mais j’ai hâte de retourner au boulot. Disons qu’au moins cela occupe, car les jours sont longs à les passer devant son téléviseur et son ordinateur. Et de plus lorsque je ne fais rien, je pense qu’à dépenser. Et vu les récentes dépenses, il faudra rapidement retourner au travail pour payer tout ça. Note à moi-même, il faut que j’arrête d’aller sur ebay.

J’arrête les plaisanteries, mais disons que dernièrement, j’ai découvert ebay. En retard le gars? Peut-être, mais j’avoue que pour le moment j’aime bien. Il a un peu plus d’un mois, j’y ai acheté un ScanGaugeII pour ma voiture et je vous en parlerai prochainement. Et dimanche dernier … lire la suite.

Je dois finalement avouer pour une fois, pour ne pas dire la première fois depuis que j’ai ma Subaru, donc en 3 hivers, que de la neige, il y en a eu sur le Québec. Bien que je reste dans une région du Québec où il neige un peu moins qu’à Québec ou sur la rive nord, il commence a y en avoir pas mal de neige également à Victoriaville. Et je dois dire que je suis impressionné de voir les bancs de neige à la télé qu’il y a à Montréal ou à Québec. Et là, je viens de voir, je crois pour la première fois de ma vie des images à la télé de gens qui ont laissé leur véhicule sur le côté de l’autoroute samedi soir. Voir, ce nombre incroyable de gens pris dans cette tempête c’est hallucinant! Dire qu’ici cela m’a semblé calme. Une chance que je ne suis pas sorti pour aller m’amuser. En plus de la neige, c’est le vent qui aura fait des dégâts.

Moi, je devais faire partie des rares qui étaient contents qu’il neige… … lire la suite.

Inclassable
1 812 lectures & 1 commentaire

Pour répondre à Lyricis, je vais donner 6 de mes tics… de quoi passer pour un fou à présent!

  1. Lorsque je mange un sous-marin, je le coupe 2/3 – 1/3. Commence par manger le 1/3 en mangeant le 2/3 du milieu au début, ensuite le 1/6 du bout et je reviens par la partie du « centre ». Ensuite, j’attaque le 2/3 du sous-marin restant en le mangeant de la même façon.
  2. Lorsque je mange un jello ou un pudding, je commence par le centre en faisant un rond et ensuite je mange les côtés de façon perpendiculaires au bol.
  3. J’ai la fâcheuse habitude de me mordre la lèvre supérieure.
  4. C’est un automatisme dès que je me connecte à internet (et à chaque fois). Je fais ceci: jette un oeil aux dernières nouvelles sur la F1 (ma page d’accueil) et ensuite j’ouvre 3 sites en même temps (LCG, Btstar et dernièrement Lyricis a remplacé Trackmania). Ensuite, 2 autres sites prennent le relais de LCG et Lyricis… ainsi de suite.
  5. J’ai du mal à ne pas faire déraper le derrière de l’auto lorsqu’il a un peu de neige. (Également sur l’asphalte lorsqu’elle est mouillée et que je viens de finir de travailler. Mais, c’est autre chose.) C’est plus fort que moi!
  6. Je ne peux m’empêcher de « dévisager » une Subaru lorsque j’en croise une.

Je n’ai pas de liste, donc si vous voulez continuer la « chaîne » un petit mot et je vous ajouterez.
Rappel des règles :

  • Mettre le lien de la personne qui vous tague.
  • Mettre le règlement sur votre blog.
  • Mentionner six choses / habitudes / tics non importants sur vous-même.
  • Taguer six personnes à la fin de votre billet en indiquant les liens vers leur site.
  • Aller avertir directement sur leurs blogs les personnes taguées.
Inclassable
1 796 lectures & 2 commentaires

Banc de neige 0 Subaru 1, mais il en a fallu de peu pour que le banc de neige est le meilleur ce matin. Hier (dimanche), on a eu droit à notre 2 tempêtes de l’hiver (l’hiver commence pourtant que le 21 décembre) et ceci a laisser pas mal de neige, environ 45 cm. On a ouvert la cours hier après-midi, mais hier soir c’était la véritable tempête de neige vu les forts vents et la visibilité nul. Donc, ce matin à mon réveille tout était calme, mais la neige c’était compacté à cause du vent et avec le bordage laisser par la charrue, il en avait pas mal à franchir pour une voiture.

Comme j’ai toujours voulu trouver les limites de mon Impreza c’était le temps de l’essayer à 5h30 ce matin… j’aurais peut-être du attendre une autre fois. Mais, je me suis élancé. Recule doucement pour commencer, cela va m’est cela semble difficile. Décide d’avancer pour me prendre un peu d’air. Erreur! J’aurais dû continuer en y aller petit à petit. Une fois rendu dans le banc de neige, la WRX refuse d’avance. La met en marche avant, n’avance même pas d’un centimètre. Hum… regarde très mal! Marche arrière, non plus. Avance, recule, avance recule, bouge pratiquement pas. Ouvre la porte, le banc de neige est plus haute que celle-ci, et je vois que la roue arrière tourne, bon signe la traction intégrale fonctionne. Mais, pas plus avancé, l’auto ne touche pas le sol ou presque pas. Continu à avancer et reculer pendant près de 10 minutes et voilà, la voiture se met à caler et je touche le fond et up je sors du banc de neige. J’ai eu chaud et le moteur aussi vu la « fumée » qui sortait du moteur. Mais, j’ai gagné ce premier duel de l’hiver, eh de l’automne. Dire qu’il aura fallu attendre février l’an dernier pour avoir de neige et là, on se demande presque où la mettre cette neige. Mais, je suis content, c’est la 3e hiver de la Suby et c’est la première fois qu’il a véritablement de la neige.

Vive l’hiver et vive Subaru! Suby 1 Banc de neige 0.

…et son histoire du rêve à la réalité!

L’ouest canadien… ah quelle belle partie du monde qui m’aura fait tant rêver. Depuis, la première fois que j’en aurais entendu parler, que j’en aurais vu des photos dans mes premiers cours de géographie à l’école. Comment ne peut être frappé par ces décors majestueux, ces plaines à perte de vues, ses montagnes au sommet enneigé, sa vu sur l’océan Pacifique… cela aura été le coup de foudre dès le départ.

Mais, j’en aurais mi du temps avant de réaliser mon rêve d’atteindre Vancouver. Depuis, l’adolescence que je dis à tout le monde qu’à 25 ans, j’irai voir Vancouver. Il aura fallu plus d’une dizaine d’années pour pouvoir respirer l’air de Vancouver. Et au final, il m’aura fallu un an de plus pour le réaliser ce bon vieux rêve.

Un an de plus pour le réaliser, mais on peut dire que cela aura été un an pour le préparer ce voyage de plus de 10 000 km. La préparation en tant que telle aura commencé en juillet 2005, lorsque sur un coup de tête, j’ai été m’acheter une tente pour aller voir le pont de la Confédération qui relie le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard. Un périple qui m’aura permis de voir la distance que je peux faire en voiture. Puisqu’avant d’effectuer ce voyage le plus loin que j’avais été avec ma voiture c’est à Montréal et ce n’est même pas 200 km. Là durant ce séjour, j’aurais fait 2600 km en 4 jours, donc une journée de 1300 km. Donc, je savais que je pourrais faire le trajet jusqu’à Vancouver, sans que cela soit trop pénible.

Par le fait même ce voyage de 2005, m’aura permis de voir si j’allais aimer ça dormir dans une tente. Même si j’ai fait du camping avec mes parents depuis mon plus jeune âge, je n’avais jamais dormi avant dans une tente. Étant habitué dès mon jeune âge avec une tente-roulotte et dès 1990, mes parents ont eu une roulotte. Donc, dès là c’était du camping de luxe, avec matelas confortables, chauffages et télévision! Une simple tente allait-elle me convenir? J’aurais au moins découvert que ces petits matelas de mousse sont loin d’être confortables. Mais, à part ça, j’ai aimé ce beau petit voyage… mais là ce sera pour une autre « histoire ». Ce matelas de mousse aura été remplacé par un bon matelas pneumatique pour ce voyage, merci à ma soeur pour le cadeau en passant!

Sachant que la route ne posait pas de problème, de même que pour le camping, il me restait à voir si j’allais avoir le temps nécessaire pour le faire. Et c’est en mars 2006, que j’ai su que j’aurais finalement droit à mes trois semaines de vacances consécutives. Dès, la recherche de documentations à commencer sur le net. J’ai alors fait venir les guides touristiques en français et en anglais des 5 provinces que j’allais rencontrer dans mon voyage. L’Alberta aura été la plus rapide et par chance! Probablement la plus belle avec la Colombie-Britannique qui a également été rapide. L’Ontario par contre, c’est fait attendre tout comme la Saskatchewan, mais bon j’ai fini par recevoir ce que je voulais.

Une fois la documentation trouvée, il me restait à m’y préparer. En 2005, le voyage avait … lire la suite.

Pour la 3e journée de voyage, j’avais planifié d’aller voir les rochers d’Hopewell Rocks. Sans vraiment le savoir, j’en avais vu un aperçu au loin, puisse que du bout du terrain de camping, j’en voyais un petite partie. Mais, avant d’y aller je devais changer d’emplacement sur le terrain de camping. La première nuit, j’avais pu avoir l’électricité, mais pour la seconde je devais changer de terrain, car ce dernier était réservé. La première nuit, c’était faite près du bâtiment où l’on trouve les toilettes et les douches, la seconde allait se faire plus près de la baie de Fundy, mais loin de tout service. J’aurais pu m’installer près de celle-ci, mais j’ai choisi un emplacement entre les 2, car cela faisait loin pour avoir accès au service du terrain de camping.

Avant de changer de terrain, j’ai un peu « parlé » avec mon voisin de terrain. Parler, c’est un gros mot, car les temps morts étaient plus présent que les mots dits. Lui parlant anglais et moi ayant des connaissances très limités, les « phrases » étaient longue à sortir. Mais, c’était drôle de nous voir essayer de trouver les mots pour se comprendre. Ce que l’on réussissait à faire après un certain temps. Un beau moment, malgré tout. La Rex (c’est ainsi que les anglophones appelle la Subaru Impreza), c’était également fait remarqué…

Une fois le changement d’emplacement effectué, je suis parti voir les rochers d’Hopewell Rocks. Avant de partir pour se voyage, j’avais fait imprimer l’horaire des marées pour pouvoir bénéficier d’une marée basse le plus longtemps possible et avec le maximum de temps pour tout voir. Le coût d’accès au site était de 8 $ par adulte. L’accès permet d’avoir accès au site pendant 24 heures. Il est donc possible d’y retourner le lendemain où à différent moment de la journée pour voir la marée haute et basse. Sauf qu’après 20 heures, les barrières du stationnement ferme.

Une fois l’entrée payer, un petit sentier pédestre … lire la suite.