Saint-Victor est un petit village francophone d’environ 50 habitants dans le sud de la Saskatchewan près de Willow Bunch. Le parc historique de Saint-Victor se situe sur une montagne où l’on y retrouve des pétroglyphes illustants la vie des amérindiens.

Le déplacement pour voir les pétroglyphes ne veut pas la peine. Mais la vue à partir de la montagne est intéressante. Saint-Victor se trouve entre 2 zones distincts: les Prairies composé de belle terres et la région des Badlands (mauvaises terres). C’est région est plus aride et composé de petites « montagnes ». Je n’ai pu aller plus au sud, du à un horaire chargé, mais le sud de Saskatchewan semble valoir le détour.

Photos prisent le 18 juillet 2006:

… lire la suite.




Willow Bunch est un petit village d’un peu plus de 400 habitants, dont 150 sont francophone, situé dans le sud de la province de la Saskatchewan. La municipalité est situé dans la région des Badlands (mauvaises terres) près de la vallée Big Muddy. Le secteur est aride, voir quasi désertique et fait contraste aux belles terres des Prairies.

Dû à un manque de temps, je n’ai pas visité le secteur, mais il semble valoir le détour.

Photo prise le 18 juillet 2006:

… lire la suite.

Les Prairies, Photos
2 082 lectures & Aucun commentaire

Régina est la capitale de la Saskachewan. La ville compte environ 180 000 habitants et c’est la 2e ville la plus populeuse de la province après Saskatoon (202 000 habitants.) Elle est situé à 250 km au sud de celle-ci. Contrairement à la région à laquelle la ville appartient (les Prairies), la ville est boisé. Cette « verdure » et l’architecture de la ville, lui donne un cachet particulier et agréable.

Photo prise le 18 juillet 2006:

… lire la suite.

La route de Thunder Bay à Kenora est très longue et ennuyante. Comme le reste du parcourt en Ontario la limite de vitesse de 90 km/h, ce qui n’aide pas. Le secteur est très boisé. Par contre tout ceci change rapidement une fois rendu au Manitoba. La route devient alors une autoroute, où la limite de vitesse y est de 110 km/h. Le terrain est très plat et il a peu d’arbre. C’est les prairies! Comme, le vent vient souvent de l’ouest, la consommation d’essence s’en resent un peu, malgré la route sans relief. L’autoroute au Manitoba n’a rien à voir avec ce que l’on a au Québec. Oubliez la bretelle de sortie ou les viaducs sur celle-ci. Ils n’existent pas sauf près de Winnipeg. Il a même des kiostes de fruits sur le bord de l’autoroute!

Trajet du jour 3

… lire la suite.

Le terrain de camping Miller’s Camping Resort à Portage La Prairie au Manitoba est un de mes coups de coeur de se voyage. Tout comme le camping Happy Land Park près de Thunder Bay en Ontario, j’y ai fait 2 séjours d’une nuit. L’accueil y est excellente et rien à dire contre la propreté. Seul hic, c’est que les douches y sont payantes (1 $ / 5 min.). Le camping est assez grand et il est situé près de la transcanadienne. Bien que l’autoroute ne soit pas tellement loin, on ne peut pas dire qu’on attend le passage des véhicules. En 2006, il en coûtait 18,02 $ (taxe incluse) pour une nuit pour une tente sans électricité et 21,20$ (taxe incluse) avec électricité.

Je vous le recommande sans aucune hésitation.

Photos prisent le 17 juillet 2006:

… lire la suite.

La transcanadienne est une route qui relie les 10 provinces canadienne ensemble. La route va de l’océan Atlantique à l’océan Pacifique et parcourt 7 821 km. Cela fait d’elle la plus longue route nationale du monde. L’autoroute commence à l’est à St-John’s à Terre-Neuve et se termine à 2 endroits en Colombie-Britannique soit Victoria et Prince Rupert. C’est une autoroute et cela en n’est pas une. Car, elle emprunte des chemins qui sont plus ou moins important selon la fréquentation passant de 2 à 4 voies selon les endroits, sans compter le passage obliger par un traversier pour atteindre Terre-Neuve ou l’île de Vancouver.

La transcanadienne se trouve également sur plus d’une route selon les provinces et la numérotation n’est pas la même pour chaque province. En Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba elle porte les numéro 1 et 16. (La route 16 porte également le nom de Yellowhead et celle-ci passe plus au nord que la route 1.)

Dans les autres provinces canadiennes, la transcanadienne emprunte de nombreux numéros et ce parfois dans la même province. La principale en Ontario est la route 17. Au Québec, les principaux sont les autoroutes 20 et 40.

Pour revenir à la transcanadienne au Manitoba, celle-ci est très planche et c’est un autoroute à 4 voies avec une limite permise de 110 km/h. Ce qui fait étrange, c’est qu’il n’y aucune bretelle de sortie, aucun viaduc (à l’exception des environs de Winnipeg) sur cette autoroute. Il suffit de se tasser à gauche ou à droite lors d’un croisement d’une route pour « débarquer » de l’autoroute. Parfois, la « voie » pour se tasser se trouve sur la terre. Étrange, lorsqu’on a l’habitude de voie des viaducs. On voit également des poubelles sur le bord de l’autoroute et même des kiostes de fruits. Surprenez-vous pas de voir passer un tracteur devant vous!

Photo prise le 17 juillet 2006:

… lire la suite.