Pour faire suite à mon message précédent et pour conclure les images prisent sur les terrains de camping où j’ai séjourné durant mon séjour, j’ai ajouté aujourd’hui les photos prisent sur les 3 autres terrains de camping de ce voyage en Nouvelle-Écosse. Les photos sont moins nombreuses au camping Chéticamp, car l’an dernier j’y ai séjourné et ce au même emplacement, donc vous pouvez regarder dans 2008 pour voir plus de photos du camping. Les descriptions détaillés des campings devraient suivent prochainement… patience!

Images en vrac … lire la suite.




Mon voyage vers la Nouvelle-Écosse a commencé réellement le 12 juillet dernier lorsque je me suis levé à 4 h 40 du matin pour faire les derniers préparatifs pour ce voyage de 2-3 mille kilomètres. La veille, j’avais pris soin d’embarquer tout le nécessaire et de prendre soin de ma voiture pour que tout soit parfait pour le départ. Ce samedi matin là, il ne me restait que quelques trucs à embarquer et la glacière. Une fois le déjeuner pris, j’étais prêt à partir vers une nouvelle aventure. Une aventure que j’avais prévu faire l’an dernier, mais à cause des caprices de dame nature, celle-ci avait été remise. La Nouvelle-Écosse allait être la 9e province que j’allais voir, et ce, comme pour les 7 autres visitées précédemment au cours des 3 dernières années, le voyage allait se faire de nouveau en solo.

Pour ce voyage, je disposais d’une semaine, car je désirais aller rejoindre ma famille à Old Orchard Beach, dans l’état du Maine aux États-Unis. Comme pratiquement tous les ans depuis mon plus jeune âge, moi et ma famille avons l’habitude d’y prendre nos vacances et comme cela allait être la première fois pour mon filleul qui allait bientôt avoir 11 mois, il m’était hors de question de rater ça. J’aurais aimé disposé de plus de temps pour ce voyage en Nouvelle-Écosse, mais mes vacances étaient ainsi, une semaine là-bas serait mieux que rien et de plus je ne pouvais pas réellement dire que ce voyage m’attirait énormément avant de partir. Certes, j’étais curieux de faire la Cabot Trail et puis? Une semaine serait probablement amplement suffisante pour tout voir. C’est dans cet esprit que je suis parti à 6 heures moins dix en direction de Moncton. Car mon objectif de cette première journée était d’aller dormir à Moncton. Et la route jusqu’à celle-ci je la connaissais bien, l’ayant fait en 2005. À l’époque par contre, j’avais dormi à Woodstock, soit 250 km plus près de chez moi.

Mon premier arrêt de la journée (8 h 15) est pratiquement devenu une tradition … lire la suite.

Un peu de nouveau et un peu de changements sur le blog et l’album. Pour commencer, j’ai réduit la taille des photos de l’album suite à une demande et en songeant aux connections moins rapides. Par contre, j’ai conservé une bonne grandeur pour les résolutions comme la mienne (1600 par 1050). La taille des photos est donc passée de 2048 par 1536 à 1200 par 900 pixels. Cela donnera une image plein écran pour ceux ayant une résolution comme la mienne et une taille 2 fois moins importante pour les autres. J’aurais aimé pouvoir offrir les 2 tailles, mais cela me demanderait de faire trop de modifications.

Deuxième changement, les menus de gauche. Les sous-catégories sont maintenant cachées sous la catégorie principale. Il suffit de cliquer sur » pour voir les sous-catégories. Je commençais à trouver qu’il y avait trop de catégories, donc cela classera mieux les divers sections. Tout n’est pas à mon goût, mais cela fera l’affaire pour le moment. Même chose pour les archives du site, il suffit de cliquer sur l’année, le mois et vous avez tous les articles du blog.

Et j’ai commencé à ajouter du contenu sur le voyage que j’ai fait en 2005 au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard. Pour le moment, j’ai écrit les 2 premiers jours de ce voyage, ainsi que l’origine de ce dernier. Les autres jours devraient arriver dans les jours/semaines à venir, avec plus de détails précis.
En route pour l’Île-du-Prince-Édouard
C’est un départ!
Direction baie de Fundy

Ajout 30 mars:
Photos du camping Yogi Bear’s Jellystone Park à Woodstock
Photos du camping Ponderosa Pines Campground à Hopewell Cape
Passage à la dernière version de WordPress…

Cette semaine, j’ai également su que j’aurais de nouveau 3 semaines de vacances consécutives, la première étant une semaine avant les traditionnelles vacances de la construction cela change un peu la planification du/des voyages. J’ai une grosse idée de ce que je veux faire pour la 2e semaine, mais je vais regarder dans les semaines à venir pour planifier la 1ère semaine de vacances. Pour la 3e… on verra comment les 2 premières auront été, mais c’est pas impossible que je parte également… Dès qu’un trajet provisoire sera déterminé, je vous en ferai part. Et peut-être que certain d’entre vous aurez des suggestions à me faire…

Après une première nuit pas des plus confortable, il était temps de reprendre la route pour aller voir cette fameuse baie de Fundy. Cette baie qui accueille les plus hautes marées du monde! Pour ma première nuit et bien je me suis aperçu que ces petits matelas de mousse qu’ils vendent cela ne vaut pas cher. C’est comme dormir sur le sol ou presque. Donc, un conseil vous voulez un matelas optez pour un gonflable. Plus long à installé, mais la nuit sera plus agréable et de plus cela vous éloigne du sol. Pour le camping, un petit reproche, mais c’était prévisible. Le camping étant situé près de l’autoroute 2, la nuit on entend un peu passé les voitures. Mais, bon c’est un gars qui à l’habitude de dormir dans le confort qui le dit.

Une fois, le déjeuner pris, la tente démonté et tout remis dans la voiture, c’était de nouveau l’heure de repartir vers ses terres inconnues. Après 175 km de plus sur l’autoroute 2, je l’ai délaissé pour la route 10, ensuite l’autoroute 1 juste le temps d’aller prendre la route 114 qui allait me faire traverser le parc national de Fundy et ainsi longé la plus célèbre baie canadienne.

Une première vue tout en haut d’une montagne … lire la suite.

Le camping Yogi Bear’s Jellystone Park est situé à Woodstock au Nouveau-Brunswick. C’est un beau et grand terrain de camping situé sur le bord de l’autoroute 2. Le camping offre de nombreuses activités extérieures, donc des glissades d’eau. C’est un bel endroit à y séjourner en famille. Le seul hic, c’est la proximité de l’autoroute qui peut déranger certains dormeurs au sommeil léger. Vous pouvez avoir plus d’information sur la page officiel du camping.

Photos prisent le 28 juillet 2005:

… lire la suite.

C’est finalement, le 28 juillet 2005 que je suis parti la première fois en voyage en solo. La valise pleine de bagages et tout le nécessaire pour manger et dormir pour cette aventure. Prenant tout mon courage, je suis parti avec comme objectif de dormir à Dégelis au Québec. Pour une première « longue route », j’en aurais probablement assez de ses 400 kilomètres…

Après seulement une demi-heure de route, je me suis dit: « Wow, je le fais vraiment. Je pars vraiment seul! ». Pis, j’ai reviré de bord… Bien sûr que non, j’ai continué. Mais, je me surprenais moi-même d’être parti loin de « mon monde » pour un endroit que j’avais jamais visité et qui plus est dans une langue que je ne méprise pas, l’anglais. Être parti une première fois au Québec, j’aurais pu au moins avoir une référence et me débrouillé vu que la langue ne saurait pas un problème, mais là c’est loin d’être certain. Le Nouveau-Brunswick a beau être la seule province canadienne officiellement bilingue cela ne signifie pas que partout il a des gens bilingue. J’ai tout de même continuer ce défi personnel, en me disant que cela serait des souvenirs inoubliables et que j’allais voir des choses incroyables.

La route parcourue au Québec … lire la suite.

En route pour l’Île-du-Prince-Édouard est le premier (petit) voyage que j’ai effectué seul. Je suis parti de Victoriaville le 28 juillet 2005 et je suis revenu chez moi le 1 août. J’aurais pu revenir quelques jours plus tard, mais avec le mauvais temps à l’horizon, j’ai choisi le chemin du retour au lieu de prendre le temps de bien visiter… la suite expliquera mieux le retour rapide. Mais, bon toute histoire à un commencement, alors commençons par le début.

Avant d’entreprendre ce voyage, je n’avais jamais fait de grand route en étant le chauffeur. Le plus loin que j’avais été c’est à Richelieu, où j’ai acheté ma voiture un an plus tôt. Et ce n’est même pas à 150 km de chez moi. Je m’étais donc jamais rendu jusqu’à Montréal, c’est pour tout dire. Je n’ai jamais eu de problème a faire beaucoup de route, mais comme passager. En tant que conducteur est-ce que ce serait le cas? J’espérais que cela ne me causerait pas trop de problème, car l’objectif était d’un jour aller à Vancouver (fait en 2006).

Ce voyage vers l’Île-du-Prince-Édouard, je l’ai fait littéralement sur un coup de tête … lire la suite.