Le restant des photos prises en Colombie-Britannique et en Alberta ont été ajoutées aujourd’hui.

Mont Robson
Une zone aride en Colombie-Britannique
Whistler
Camping Riverside à Whistler
Chutes de Shannon Falls à Squamish

Photos de traversiers
Camping Brannen Lake Campsite à Nanaimo
Parc national du Canada Pacific Rim et de la plage Long Beach
Tofino
Camping Victoria West KOA à Malahat
Camping Wild Rose à Hope

Camping Mont-Tunnel Village I
Camping Mont-Protection




Québec-Ontario
3 278 lectures & Aucun commentaire

C’était la première fois que j’allais en Abitibi-Témiscamingue et je dois dire que c’est assez beau. Il a de nombreux et beaux lacs sur la route de retour. J’ai toujours entendu dire que c’est loin l’Abitibi, mais j’ai trouvé cela si près de Victoriaville. Lorsque tu es allé à Vancouver, l’Abitibi peut sembler à côté.

J’ai fait 925 km pour revenir, mais sur ce j’ai fait 2 détours, donc un non voulu. J’ai fait un détour à St-Basile-le-Grand pour aller voir la maison à ma soeur et l’autre parce que le GPS me faisait passer par un autre chemin que celui recherché. Le GPS me proposait de revenir par l’Ontario (route 101 et la route 17) et à voir la distance qu’il me donnait cela semblait plus long en kilomètre. Après m’en être rendu compte, je suis revenu sur mon chemin pour passer par Val-d’Or et descendre par le parc La Vérendrye. Je me suis, donc rallongé de 30 à 50 km. Mon but était de revenir par les Laurentides, une région que je n’ai pas vue depuis que je suis en âge de comprendre. Je voulais voir les montagnes des Laurentides, mais malheureusement pour moi, cela sera pour une autre fois. La météo encore une fois n’a pas voulu coopérer et les pluies parfois fortes m’empêchait de bien voir le relief. J’ai pu voir les montagnes que rendues au mont Saint-Sauveur. Et je dois dire que lorsqu’on vient de voir les Rocheuses, nos montagnes semblent ridicules. Mais, elles ont toujours leur charme.

Malgré la météo, j’ai trouvé que le chemin se faisait très bien et que dans son ensemble, la route était belle. Vers 16 heures, j’étais déjà arrivé à Laval. Mais, là la route fût très longue. Il eut un accident et cela m’a pris 30-40 minutes pour faire un maigre kilomètre. Rendu sur le boulevard métropolitain (autoroute 40), les panneaux indiquaient cogestions et le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, je l’ai traversé à 30 km/h! Je préfère de loin faire 1000 km en une journée que passer une heure dans le trafic de Montréal. Une horreur! Pas moyen de se dégourdir les jambes vu que cela avance tranquillement.

Le reste de la route se fut sans aucun problème et j’étais à nouveau de retour chez moi. Et je pouvais à présent retrouver le confort de mon lit et dormir au chaud… mais les vacances, elles étaient déjà terminées.

… lire la suite.

Le lac Medecine est situé à 27 km de Jasper (sud-est). Les eaux de se lacs proviennent du lac Maligne (situé plus au sud) qui s’infiltre par les couches tendres de la roche. En été se lac ressemble à tous les autres, mais à l’automne se lac se vide à cause d’un système de drainage souterrain. Ce lac alimente un des plus importants réseaux fluviaux souterrains d’Amérique du Nord. Il paraît qu’en été, on entend l’eau tourbillonner à cause de ces tunnels souterrains. Ne le sachant pas avant de partir pour mon voyage, je n’ai pas pris la peine d’aller écouter pour voir si ces « dires » sont vrai.

Photo prise le 28 juillet 2006:

… lire la suite.

La transcanadienne (route 1) passe par les parcs National de Yoho et le parc National des Glaciers. J’aurais aimé allé voir le lac Émauraude, mais comme je voulais être le plus près possible de Vancouver le lendemain, pour prendre le traversier, j’ai sauté cet arrêt. De plus, j’ai trouvé que la signalisation de ce coin n’aidait pas. Les indications sont données qu’une fois arrivé à destination, donc trop tard… Bien que l’on soit dans les rocheuses, la route y est plat. Le route passe dans le bas de la vallée. Contrairement au train qui passe dans des tunnels, la route contourne les montagnes. Les « tunnels » qu’on traverse, sont plus tôt des « abris » contre les éboulements. Il est donc toujours possible de voir dehors à sa gauche lorsqu’on se dirige vers l’ouest.

Deuxième déception de la journée, je n’ai pas trouvé le chemin pour aller voir le barrage hydro-électrique de Revelstoke. J’ai vu de nombreuses indications, mais j’en ai probablement manqué une et cela a été à oublier. Au lieu de revenir sur mes bas, j’ai préféré continué pour aller voir la région Okanagan.

J’emprunte alors la route 97 pour aller vers Penticton, ensuite la route 3A pour aller à Keremeos qui se veut la capitale des kiostes fruitiers. Remonte ensuite par la route 3 vers Princeton… Finalement, j’ai quitté la région Okanagan sans avoir rien vu de spécial. J’ai pas vu de vergers, pas vu de plantations, bref j’ai été extrêmement déçu et encore plus à mon retour. Sachant que ce détour m’a fait raté quelque chose de beau, le canyon Thompson (route 1 entre Savana et Lytton) et cette région plus aride. Je compare le détour que j’ai fait à ce que l’on voit dans les Appalaches en Estrie au Québec. C’est beau, mais rien d’extra. J’ai probablement pas emprunter le bon chemin pour voir cette région, car tout le monde dit que c’est beau… Et moi, j’ai trouvé le passage de Penticton à Princeton très long et ennuyant.

Pour ce qui est de la route entre lac Louise jusqu’à Kelowna cela descend le 3/4 du temps. La perte d’altitude entre celle-ci est de 1200 mètres. Dans les environs de Penticton, il a un très grosse côte qui monte pendant environ 20 km sans répit et qui nous fait gagner 1000 m d’altitude pour atteindre une auteur de 1700 m au-dessus du niveau de la mer. À partir de ce secteur, j’ai vu de nombreux véhicules en surchauffe. La qualité de la route est dans son ensemble très bien et à plusieurs endroits la route avec été refait à neuf lors de mon passage. … lire la suite.

Comme hier pour le lac Louise, mon premier arrêt se fessa au lac Moraine. Comme le célèbre lac, à ce dernier, on doit arriver très tôt pour éviter les foules. (Y aller avant 10 h ou après 17 h) Le lac Moraine est situé à 12 km du village de Lake Louise, il se trouve un peu plus au sud du lac Louise. Pour plusieurs ce lac est encore plus beau que le lac Louise et je dois avouer qu’ils n’ont pas tard. L’eau y est encore plus turquoise que le lac Louise, l’eau y est plus belle. Mais, les montagnes environnantes n’ont pas le même charisme que celui du lac Louise. Mais, un détour s’y impose que par la beauté de son eau. Plusieurs sentiers sillonnent le lac. J’ai parcouru le sentier qui longe le lac, sans m’aventurer plus loin. Le temps m’étant compté, je ne pouvais m’attarder trop longtemps. Un homme est venu me voir si je voulais faire une randonnée avec eux. Car, comme des grizzlis ont été vus, pour s’aventurer dans les sentiers, on doit être en groupe de 6 personnes.

Après avoir quitté le lac Moraine, j’ai pris de nouveau la promenade des Glaciers (route 93) pour aller plus au nord. Mon 2e arrêt su fut au Belvédère du Col-Bow et du lac Peyto. C’est le col routier le plus élevé des 4 parcs des rocheuses canadiennes avec une altitude de 2088 m au-dessus du niveau de la mer. Le lac Peyto est accessible très facile après seulement quelques minutes de marches. Le lac Peyto se trouve beaucoup plus bas que l’endroit où l’on est pour l’observer. Et c’est toujours aussi grandiose. Le lac à la forme d’une tête de loup. Contrairement aux autres lacs que j’ai vus, l’eau de ce dernier est bleu-blanchâtre. Ce qui le différé des autres lacs et en fait un autre incontournable.

3e arrêt de la journée, le canyon Mistaya. Le canyon se trouve à 10 minutes de marche de la route. L’eau s’est engouffrée dans la roche. Avec le bruit de l’eau, ce n’est pas l’endroit des plus reposants. Et en passant, cher parent, surveillez vos enfants. J’en ai vu les laissés si près de l’eau que s’y aurait tombé et vu la vitesse du courant, il aurait été difficile de les retrouver… prudence à cet endroit!

Sur la route, j’ai également fait 2 arrêts pour admirer les magnifiques lacs de Bow et le Mistaya. … lire la suite.

Le camping Mont-Tunnel Village I est situé dans le parc national de Banff en Alberta. Le site offre 618 emplacements sans électricité. Pour des sites avec électricité, il faut aller au camping Mont-Tunnel Village II ou Village III. En 2006, il m’en a coûté 24$ par nuit. Les rues sont asphaltées. L’endroit est semi-boisé. Les sites sont bien dégagés, mais on ne voit pas réellement nos voisins dans arrière vu la forêt assez présente. Les douches y sont gratuites et elles fonctionnent à l’aide d’un bouton poussoir.

Photos prisent le 21 juillet 2006

… lire la suite.

Comme je désirais, demeurez 3 nuits dans le parc National de Banff et voulant un camping avec des douches, je décidai alors de revenir sur mes pas pour alors dormir au camping Mont-Tunnel Village 1 à Banff. Mais, avant d’y, allez et n’étant pas loin du lac Louise, je commençai ma journée là. Comme, il est préférable d’arriver très tôt pour éviter les foules, aussi bien y allé immédiatement. Et ce fut un très bon choix, puisqu’il y avait peu de monde à mon arriver et il y avait de l’espace pour stationner, ce que je n’aurais pu avoir deux heures plus tard. Avec le peu de monde, c’était parfait pour y prendre des photos de cette merveille, le lac Louise. Cette eau turquoise avec ce fond avec montagne enneigée à son charme, il faut bien l’avouer.

Une fois mes nombreuses photos du lac prise, j’empruntai le petit sentier à droite de ce dernier équipé de mon appareil photo et d’eau. Normalement, il ne faut pas s’aventurer seul, mais étant seul, j’étais là pour voir du paysage et ce n’est pas ça qui allait m’arrêter. Et de toute façon, dans le secteur du lac Louise, on est jamais vraiment seul, car il a toujours d’autres personnes qui marchent pas tellement loin devant ou derrière soient. La première partie du sentier est pavé et longe le lac. Par la suite, le sentier monte en montagne, mais est dans son ensemble assez facile d’accès. Je dis assez facile, mais c’est là que je me suis rendu que je ne suis pas en forme. Le souffle me manque par moment, vu que ça monte assez souvent. Peut-être que l’altitude n’aide pas, vu que le village de lac Louise est à 1400 m au-dessus du niveau de la mer et le lac se trouve un peu plus haut.

Sur le petit sentier que j’ai pris on y voit deux lacs plus en hauteur que le lac Louise … lire la suite.