Inclassable
2 334 lectures & Aucun commentaire

Quelques mots pour dire que je suis revenu de vacances, hier après-midi après avoir parcourru 3 732 km. Après avoir traversé le Nouveau-Brunswick, j’ai passé 6 nuits en Nouvelle-Écosse dont 5 au Cap-Breton. Que dire de la Nouvelle-Écosse, j’ai tout simplement adoré et la météo aura été heureusement de mon côté. C’est tout simplement magnifique, tellement que j’ai choisi de rester une nuit de plus à Ingonish. Une chose que j’avais encore jamais fait, prolonger un séjour. J’avais prévu descendre un peu plus à l’est d’Halifax, mais vu le temps à ma disposition, j’ai choisi de demeurer au Cap-Breton. De toute façon, il va bien falloir que j’y retourne… c’est trop beau.

Ma deuxième semaine de vacances, comme pratiquement chaque année, je l’ai passé à Old Orchard Beach, dans l’état du Maine aux États-Unis. Le mot qui résume le mieux la situation de cette semaine, c’est la météo. Je crois que c’est la pire semaine de vacances que j’ai eu là depuis toujours. Il n’a vraiment pas fait beau. Si le matin, le soleil était au rendez-vous et bien le vent se chargeait de nous refroidir. Grrrrr! Même que jeudi, il a eu un avertissement de vent violent (100 km/h) et finalement rien n’est passé à Old Orchard, mais dans l’état du New Hamsphire, plus de 50 maisons ont été endommagées. Bref, la deuxième semaine a été à oublier. J’ai pris des couleurs, mais je n’ai pas profité de la semaine comme cela aura dû.

Dès que j’ai un peu plus de temps, j’ajouterai des photos de mon voyage et j’en parlerai plus en détail. Mais, pour le moment, j’ai tant à faire et l’auto en plus d’avoir besoin d’un changement d’huile a besoin de soin. Gracieuseté de plusieurs kilomètres de gravel… merci GPS. Grrr!




Bien que les bancs de neige ne soient pas encore disparus, la pelouse se fait de plus en plus présente et même les tulipes (les feuilles) sont sorties, signe que le printemps est bien arrivé. Et comme cela fait maintenant 2 semaines qu’il n’a pas neigé et ne voulant pas user davantage mes pneus d’hiver, j’ai choisi de poser mes pneus d’été aujourd’hui. Et comme les prévisions météorologiques à long terme sont encourageantes pourquoi pas? Ce n’est pas les 5 à 10 cm de neige annoncées pour demain qui vont me faire reculer surtout que ceux-ci seront accompagnés de 15 à 20 mm de pluie. Et après tout, il fera beau à partir de lundi.

Ce samedi, s’il neige je n’aurai qu’à rester à la maison, surtout qu’en plus d’avoir mes pneus d’été, ces derniers sont finis. Il va falloir que je les change… enfin! Pas heureux de payer pour des pneus neufs, mais heureux de les voir partir, car ceux-ci ne valent vraiment pas cher (ils étaient inclus avec le véhicule à l’achat). Pis, ils sont beaucoup plus bruyants que mes pneus d’hiver. (660 de dureté!)
Que je pose mes pneus d’été le 11 avril, c’est dans ma moyenne. Le 20 avril l’an dernier et le 31 mars en 2006. L’an prochain, je devrai attendre au 15 avril, car la loi nous obligera à installer les pneus d’hiver entre le 15 novembre et le 15 avril.

J’attends encore un peu avant d’acheter de nouveaux pneus, car avec l’état misérable de nos routes en ce moment, aussi bien attendre que tout redevienne à la normale. Il faut juste faire gaffe aux mags. Pour les pneus d’été, je croyais que ceux-ci étaient moins chers que ceux d’hiver. En cherchant un peu cet après-midi, je me suis rendu compte que ce n’est pas tout à fait le cas. Il va falloir que je magasine un peu. Pour le moment j’hésite entre le Toyo Proxes T1-R, le Goodyear Eagle F1 GSD3 et le Michelin Pilot Sport et peut-être le Nokian Z. Une chose est certaine ce dernier se devra d’être confortable et silencieux.

Un mois et demi après avoir franchi les 6000 photos visionnées, l’album photos a franchi la semaine dernière les 10 000 photos visionnées. Et ce malgré un ralentissement dans la fréquentation du site, au cours des dernières semaines. Je tiens toujours à vous remercier de me rendre visite et ce malgré le retard dans mes mises à jour et l’ajout de contenu au blog. Et je devrais également réduire la taille des photos dans les semaines à venir…

Avec le début de la nouvelle saison de Formule 1 et le début par le fait même de mon pool F1, j’ai dû y consacrer beaucoup de mon temps et ce n’est pas encore tout à faire fini. J’ai encore de petits changements à faire ici et là sans compter que je compte ajouter encore quelques trucs. Et cette fois là, comme je vais dans « l’inconnu », cela me prend plus de temps que je l’aurais prévu. Mais, j’en dis pas plus, car je ne suis pas encore certain du résultat final et ce si le résultat verra le jour… Bien que mon site soit délaissé un peu, ce n’est que temporaire.

Dans les semaines qui vont suivre, la neige va finir par commencer à fondre et cela va peut-être me remettre à rêver et à vouloir me rappeler de bons souvenirs et ainsi à ajouter du contenu. Et mine de rien les vacances de juillet approchent et il va bien falloir que je songe à où je désire aller cette année et à m’y préparer. Le Cap-Breton en Nouvelle-Écosse devrait être la première destination visée vu que c’est le projet qui avait avorté l’an dernier (un trajet aller-retour d’environ 3 000 km), mais combien de semaine de vacances aurai-je et qu’elle sera la météo de cet été au vu l’hiver qu’on a eu. Sinon, le sud de l’Ontario? Le Saguenay? Un autre séjour dans l’Ouest Canadien? Encore trop tôt pour me décider, mais je devrais éventuellement me décider. Histoire à suivre…

Liens
3 286 lectures & 3 commentaires

C’est déjà dans moins de 2 semaines que le premier Grand Prix de la saison 2008 de Formule 1 aura lieu sur le circuit de Melbourne en Australie. Comme, la nouvelle saison commence bientôt, j’en profite pour vous inviter à participer à mon pool de F1 qui est disponible à cette adresse. Le jeu de pronostics en sera à sa 5e année. Comme c’est le cas depuis c’est début, le pool F1 évolue un peu plus année après année, pour en faire l’un des plus complet de disponible sur le web.

La principale nouveauté cette année, c’est la possibilité de miser une partie de ses points à chaque Grand Prix sur un seul et unique pilote. C’est une mise, donc un résultat exact vous fait gagner des points, mais l’inverse vous en fait perdre. Donc, risquerez vous vos points acquis ou serez vous plus prudent? Vous êtes libre de choisir. Comme l’an dernier, le jeu récompense vos efforts et il est plus généreux pour ceux qui ont vu juste. Pour la qualification, seul les résultats exacts donnent des points, tandis que les résultats de la course pardonnent plus. Pour la course, une prédiction exacte donne 10 points et à une positon près donne 8 pts, 2 positions près donne 6 pts… ainsi de suite pour l’écart. Le participant ayant prédit le temps de la pole position remporte quant à lui un maximum de 10 points supplémentaires.

Une autre nouveauté du pool F1 2008, c’est la possibilité de voir rapidement les résultats d’un pilote en cliquant sur le nom de ce dernier. Chaque résultat dans le top 8 est alors affiché, ainsi que son total de points depuis le début de la saison.

Les cotes en cours des prédictions sont toujours disponibles, mais cette année un aperçu de ce qui se prédit « présentement » est affiché dans la fenêtre où l’on fait ses pronostics. L’information est ainsi plus simple d’accès. Les prévisions météos sont également toujours présentes jusqu’à un maximum de 10 jours. La nouveauté de ce côté est qu’au lieu d’ouvrir un pop-up, c’est une fenêtre interne qui s’ouvre pour l’aperçu détaillé.

Une autre nouveauté, c’est que l’information est encore simplifiée. Il suffit de survoler un élément (exemple le total de points du meilleur à un Grand Prix), pour connaitre le nom de ce dernier. Ensuite, il est toujours possible de cliquer pour voir son tableau de points et ses pronostics effectués jusqu’à maintenant.

Le championnat par équipe est également de retour. En plus de viser le premier rang de façon individuelle, vous pouvez faire équipe avec un autre participant et ainsi viser le titre de « constructeur ».

Comme toujours vous pouvez modifier vos pronostics le nombre de fois que vous voulez tant que l’heure limite n’est pas arrivée. Il est également possible de faire ses choix pour le Grand Prix suivant et ce jusqu’à un mois avant ce dernier. L’horaire du pool F1 tient également compte de votre fuseau horaire, donc il est accessible peut importe où vous êtes sur cette planète.

Je vais passer les autres fonctions, car il y en a tellement… mais cela demeure très simple d’utilisation. Les points sont généralement donnés dans l’heure qui suit le Grand Prix (et/ou la qualification). Ce délai est simplement dû au fait que le site officiel met un temps fou à donner l’auteur du meilleur tour en piste.

Je vous invite tous à venir participer en grand nombre à mon pool F1 édition 2008. Plus on est de fous, plus c’est le fun!

Bonne saison 2008 de Formule 1!

Liens
3 647 lectures & 3 commentaires

Comme c’est dans un mois que vous pourrez faire vos pronostics F1 sur mon jeu de pronostics sur la Formule 1 nommé tout simplement Pool F1 2008, je fais l’annonce aujourd’hui qu’il y aura une saison 2008. Vous pourrez envoyer vos pronostics qu’à partir du premier mars, mais il est dès maintenant possible de vous y inscrire à cette adresse www.btstar.com/poolf1/ .

Pour faire un peu d’histoire sur se pool F1, ce dernier est né de mes « mains » au printemps 2004 sur le site F1-Instinct.com qui appartenait alors à Salem Wolf. Salem m’a aidé pour le design soit dit en passant. Ce site connaissait alors une fréquentation d’un million de pages par mois. À chaque année ce dernier a évolué et le système de pointage a changé en cours de route jusqu’en 2006. Depuis, le système de point demeure le même (voir plus bas dans la page). En 2007, le site F1-Instinct.com a été vendu (et il semble aujourd’hui mort) et j’ai suivi son ancienne propriétaire sur le site Btstar.com. Jusqu’en 2006, le pool F1 est dépendant du forum phpBB. Depuis 2007, le jeu de pronostics est entièrement indépendant et autonome. Pour le moment, le pool F1 2008 n’a subi aucun changement, mais je compte dans les prochaines semaines y apporter d’importantes transformations… si tout va comme je le souhaite. Pour ce faire, je devrai délaisser temporairement mon blog pour ce dernier.

Ce n’est pas pour me vanter, mais à ce que j’ai vu jusqu’ici c’est le plus complet: prévision météo du Grand Prix affichée (10 jours), décompte en temps réel, heure limite affichée selon son décalage horaire, possibilité de modifier ses pronostics aussi souvent que désiré, possibilité d’envoyer des choix différents pour les Grands Prix suivants (jusqu’à un mois d’avance), importation des pronostics du Grand Prix précédent en cas d’oubli, possibilité de faire équipe avec un autre participant (facultatif), différentes statistiques sont affichées (meilleur et pire Grand Prix…, les cotes en cours, possibilité d’avoir un rappel pour faire ses choix, possibilité de voir les pronostics des autres participants, top 10)… et plus encore! Et ce gratuitement!

Les points sont généralement données immédiatement après la qualification et environ 1 heure après la fin d’un Grand Prix. Se délai est dû au fait que le site officiel met généralement un temps fou à annoncer l’auteur du meilleur tour en piste. Et bien sûr tout est calculé automatiquement via des scripts qui ont fait leurs preuves depuis des années.

Edit 2 février:

J’ai travaillé un peu après le pool F1 et il aura du nouveau en 2008. Il sera possible de miser une portion de ses points sur un seul et unique pilote à chaque Grand Prix. En cas de résultats inexacts les points seront déduits. De quoi faire ressortir le parieur en vous!

Les points en 2007 étaient donnés comme suit:

… lire la suite.

Les photos prisent le 29 juillet 2007 à Percé et à Carleton-sur-Mer viennent d’être ajouté. Comme vous pourrez le constater la météo aura été loin d’être la même au 2 endroits. À mon arrivées à Percé, il pleuvait beaucoup. Ne retenant pas mon courage , j’ai été rendre visite au plus célèbre rocher de la Gaspésie, le rocher Percé. C’était la première fois en 15 ans que j’y mettais les pieds. Sachant l’heure de la marée basse avant mon arrivé à Percé, j’arriva au meilleur moment pour atteindre le rocher sans se mouiller les pieds. Seule la météo aura gâché la visite et aura eu raison de mon parapluie. Au moment de mon départ, le ciel commençait à se dégagé tranquillement, mais trop tard, je devais continuer ma route et de toute façon la marée serait probablement haute lorsque le beau temps sera de la partie.

Autant, il faisait mauvais à Percé, autant le beau temps était au rendez-vous à Carleton-sur-Mer. J’avais 12 ans à l’époque lorsque j’avais vu se camping depuis la route (vu qu’on s’était pas arrêté) et 15 ans plus tard je me rappelais de se dernier. J’en aurais rêvé longtemps, mais le 29 juillet 2007, j’y aurais enfin dormi. J’aurais enfin dormi sur le bord de la mer (la Baie-des-Chaleurs dans ce cas-ci situé dans le Golf du St-Laurent), une chose que je n’avais malheureusement pas pu faire à Tofino en Colombie-Britannique sur les rives de l’océan Pacifique.

J’arrête sur ce et j’en écriverai un peu plus un de ces jours… place à présent aux photos.

La falaise vue depuis le Rocher PercéLe golf du St-Laurent depuis la falaise à PercéLe Rocher PercéLa falaisieLe Rocher PercéMon site sur le camping CarletonLe Mont Saint-JosephUn phare à Carleton-sur-MerLa plage de Carleton-sur-Mer au coucher du soleilCoucher de soleil au camping de Carleton-sur-MerLa Baie-des-ChaleursCoucher de soleil pour la Subaru

Plus d’image de la Gaspésie ici

 
Québec-Ontario
3 365 lectures & Aucun commentaire

C’était la première fois que j’allais en Abitibi-Témiscamingue et je dois dire que c’est assez beau. Il a de nombreux et beaux lacs sur la route de retour. J’ai toujours entendu dire que c’est loin l’Abitibi, mais j’ai trouvé cela si près de Victoriaville. Lorsque tu es allé à Vancouver, l’Abitibi peut sembler à côté.

J’ai fait 925 km pour revenir, mais sur ce j’ai fait 2 détours, donc un non voulu. J’ai fait un détour à St-Basile-le-Grand pour aller voir la maison à ma soeur et l’autre parce que le GPS me faisait passer par un autre chemin que celui recherché. Le GPS me proposait de revenir par l’Ontario (route 101 et la route 17) et à voir la distance qu’il me donnait cela semblait plus long en kilomètre. Après m’en être rendu compte, je suis revenu sur mon chemin pour passer par Val-d’Or et descendre par le parc La Vérendrye. Je me suis, donc rallongé de 30 à 50 km. Mon but était de revenir par les Laurentides, une région que je n’ai pas vue depuis que je suis en âge de comprendre. Je voulais voir les montagnes des Laurentides, mais malheureusement pour moi, cela sera pour une autre fois. La météo encore une fois n’a pas voulu coopérer et les pluies parfois fortes m’empêchait de bien voir le relief. J’ai pu voir les montagnes que rendues au mont Saint-Sauveur. Et je dois dire que lorsqu’on vient de voir les Rocheuses, nos montagnes semblent ridicules. Mais, elles ont toujours leur charme.

Malgré la météo, j’ai trouvé que le chemin se faisait très bien et que dans son ensemble, la route était belle. Vers 16 heures, j’étais déjà arrivé à Laval. Mais, là la route fût très longue. Il eut un accident et cela m’a pris 30-40 minutes pour faire un maigre kilomètre. Rendu sur le boulevard métropolitain (autoroute 40), les panneaux indiquaient cogestions et le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, je l’ai traversé à 30 km/h! Je préfère de loin faire 1000 km en une journée que passer une heure dans le trafic de Montréal. Une horreur! Pas moyen de se dégourdir les jambes vu que cela avance tranquillement.

Le reste de la route se fut sans aucun problème et j’étais à nouveau de retour chez moi. Et je pouvais à présent retrouver le confort de mon lit et dormir au chaud… mais les vacances, elles étaient déjà terminées.

… lire la suite.

Étant de retour sur le chemin du début de mon voyage, je ne connaissais à présent la route et j’avais maintenant une idée d’où je voulais coucher. Je voulais retourner dormir à Thunder Bay et pour une 2e journée consécutif, le décalage horaire m’était encore une fois défavorable. J’aurais aimé pouvoir me rendre plus loin, pour facilité le jour 18, mais le décalage ne le permettait pas et la météo n’était pas de mon côté. Mais, celle-ci aura su attendre le temps que je monte ma tente avant de se déchaîné (pluie forte, éclair… ). Mais, pas suffisant pour faire un repas chaud. Dans les circonstances, les sandwichs n’auront pas été mauvaise.

Pour la route, l’autoroute 1 au Manitoba permet de faire rapidement du chemin avec sa limite de vitesse de 110 km/h. Et comme tout est droit et dégagé, tout se fait bien. C’est la route 17 en Ontario qui est longue, très longue à faire avec ces 90 km/h et ses environs très boisé. Mais, pas le choix, c’est le chemin à emprunter pour revenir chez soi par l’Ontario.

… lire la suite.

Cette journée aura été assez calme, la fatigue se faisant un peu sentir, les visites auront été moins longues. Et la météo pour la première fois du voyage aura été moins belle. Jusqu’ici, j’aurais eu droit à de beaux ciels bleus, mais pour cette dernière journée complète à Jasper, le ciel aura été plus gris avec une averse en fin d’après-midi (et dans la nuit). Mais, j’ai tout de même été voir quelques endroits, mais la motivation était un peu moins là et cela a probablement influencé mon opinion des endroits visités.

Premier arrêt de la journée, le canyon Maligne. C’est une étroite gorge de 50 mètres de profondeur. L’endroit est facile d’accès et il n’est pas nécessairement très long à voir. Après une vingtaine de minutes, on a pas mal fait le tour.

Deuxième arrêt de la journée, le lac Maligne. Le lac a une longueur de 22 km, mais vu sa forme, on ne peut le voir au premier coup d’oeil. Il est possible de faire une croisière sur le lac, mais je me suis contenté de le voir depuis la rive. Et des sentiers, ce n’est pas ça qui manque au lac Maligne. Je ne peux dire le nombre de kilomètres, mais ils doivent se rendre jusqu’à l’autre bout du lac. Par contre, contrairement au sentier que l’on voit au lac Louise, ceux-ci sont moins praticables. Les sentiers sont dans le bois et suivre le relief du sol, des racines d’arbres… c’est vraiment marcher dans le bois. J’ai marché un peu, mais je n’aimais pas trop ça. On n’est pas supposé marché seul et étant seul, je n’avais pas le choix si je voulais voir. Mais, contrairement au lac Louise ou au lac Moraine, il n’y a pas beaucoup de monde et on se trouve à être seul, sans réellement personne devant soit ou derrière. La crainte de voir un ours et l’épuisement se faisant sentir, je dois avoir marché 20-30 minutes avant de revenir sur mes pas. Mais, j’ai tout de même eu la chance de voir un petit chevreuil passer à un mètre de moi sur le sentier que j’avais emprunté. Ce lac en vaut probablement la peine et avoir été deux, j’en aurais probablement profité plus.

De retour vers Jasper, j’ai fait un arrêt au lac Medecine pour y prendre des photos. Le décor s’y prête très bien pour ceci. Le lac avec quelques tables de pique-niques se trouve tout juste au bord de la route. Le lac Medecine alimente l’un des plus importants réseaux fluviaux souterrains de l’Amérique du Nord (Guide des Montagnes).

Une fois près de Jasper, j’ai été voir les lacs Annette et Edith. Ce sont deux petits lacs bordés de plages sablonneuses où il est possible de se baigner. Un petit sentier pavé permet de faire le tour du lac Annette. Il en prend près d’une demi-heure pour en faire son tour. Tout comme les autres lacs de la région, l’eau y est turquoise. Depuis le lac Annette, on y a une bonne vue sur le mont Pyramid. Son nom provient de sa forme et la montagne atteint les 2766 mètres d’altitude.

… lire la suite.

Bien que l’île de Vancouver peut sembler petite, elle fait tout de même 460 km de longueur et sa largeur varie de 50 à 80 km. Et elle a quelques sommets de plus de 2000 m et qui sont enneigées. Comme la route y est relativement étroite par endroit, que la vitesse n’y est pas très élevé par moment, les déplacements y sont relativement assez long d’un endroit à un autre. Le temps passe plus vite que les kilomètres parcourus.

Mon objectif de cette journée était d’aller dormir à Tofino, de dormir sur le bord de l’océan Pacifique. Dans l’ensemble la route pour se rendre à Tofino, c’est bien fait à part quelques ennuis pour faire le plein d’essence. En parlant d’essence, il n’y a aucun poste d’essence entre Port Alberni et Tofino (le plus près serait à Ucluelet). C’est environ 85 km. Sinon, pour le reste du trajet fait sur l’île, il n’y a aucun problème de ce côté.

Rendu à Tofino, j’ai eu la mauvaise surprise d’apprendre que tous les terrains de camping étaient tous plein. Même les campings qui n’ont pas de douche dans le parc National du Pacific Rim étaient tous pleins. C’est 7-8 terrains de camping! Ce fût une grande déception pour moi, car c’est quelque chose que j’avais prévu de faire dès le début de ce voyage. J’aurais aimé y rester quelques nuits et profiter de la plage de l’île.

Je venais de faire près 6800 km … lire la suite.