Je vous avais écrit dimanche qu’il était possible que le site subisse quelques coupures cette semaine et bien le transfert a eu lieu ce jeudi. Je ne sais pas comment le transfert s’est déroulé puisque je travaillais, mais à ce que je vois tout a été très bien fait. Et au premier coup d’oeil, le site me semble beaucoup plus rapide et j’espère qu’il le demeurera.

Mon site est à présent hébergé au Canada et pour être plus précis à Montréal. Malgré ce changement de serveur, je suis demeuré avec le même hébergeur, c’est-à-dire Maven Hosting. Ces derniers ont des serveurs à ce que je sais au Canada, aux États-Unis et en France. Mais, en poussant mes recherches un peu loin, j’ai trouvé que mon site est actuellement hébergé chez iweb.com. Et que nous sommes 4 sites sur ce même serveur, ce qui est très peu. Et de ce que je sais les 3 autres sites, on certes une meilleure fréquentation que moi, mais ne sont pas des sites gourmands en ressources. Pour ces 3 autres sites, je vous laisse les chercher si cela vous intéresse.

Et je tiens à souligner que j’ai été entièrement satisfait du service à clientèle offert par Maven Hosting. Reste plus qu’à souhaiter qu’il ne surcharge pas le serveur dont je dispose à présent.




Un petit message pour vous dire qu’il est possible que le site soit indisponible pendant un temps indéterminé à partir de mercredi ou jeudi, car ce dernier changera de serveur. Cela fait un certain temps que je remarque de brèves coupures de services et un ralentissement et là j’en ai plus qu’assez. J’ai contacté mon hébergeur jeudi dernier et il me propose de transfert le site vers un nouveau serveur. Le site passera donc des États-Unis, vers un serveur de Montréal… en espérant que ce dernier sera plus fiable et plus rapide que celui actuel. Pour que ce transfert se fasse, il me faudra les recontacter mercredi. En souhaitant que tout se passe bien, et ce, pour le mieux!

À bientôt!

Inclassable
2 396 lectures & Aucun commentaire

Quelques mots pour dire que je suis revenu de vacances, hier après-midi après avoir parcourru 3 732 km. Après avoir traversé le Nouveau-Brunswick, j’ai passé 6 nuits en Nouvelle-Écosse dont 5 au Cap-Breton. Que dire de la Nouvelle-Écosse, j’ai tout simplement adoré et la météo aura été heureusement de mon côté. C’est tout simplement magnifique, tellement que j’ai choisi de rester une nuit de plus à Ingonish. Une chose que j’avais encore jamais fait, prolonger un séjour. J’avais prévu descendre un peu plus à l’est d’Halifax, mais vu le temps à ma disposition, j’ai choisi de demeurer au Cap-Breton. De toute façon, il va bien falloir que j’y retourne… c’est trop beau.

Ma deuxième semaine de vacances, comme pratiquement chaque année, je l’ai passé à Old Orchard Beach, dans l’état du Maine aux États-Unis. Le mot qui résume le mieux la situation de cette semaine, c’est la météo. Je crois que c’est la pire semaine de vacances que j’ai eu là depuis toujours. Il n’a vraiment pas fait beau. Si le matin, le soleil était au rendez-vous et bien le vent se chargeait de nous refroidir. Grrrrr! Même que jeudi, il a eu un avertissement de vent violent (100 km/h) et finalement rien n’est passé à Old Orchard, mais dans l’état du New Hamsphire, plus de 50 maisons ont été endommagées. Bref, la deuxième semaine a été à oublier. J’ai pris des couleurs, mais je n’ai pas profité de la semaine comme cela aura dû.

Dès que j’ai un peu plus de temps, j’ajouterai des photos de mon voyage et j’en parlerai plus en détail. Mais, pour le moment, j’ai tant à faire et l’auto en plus d’avoir besoin d’un changement d’huile a besoin de soin. Gracieuseté de plusieurs kilomètres de gravel… merci GPS. Grrr!

C’est fou, mais le temps passe très vite, voir trop vite. Il me semble qu’il n’y a pas si longtemps les vacances étaient loin très loin et voilà que dans 3 semaines, je serai en vacances. 3 semaines, c’est si peu!!! Et tout est encore flou dans ma tête! Il n’y a qu’une certitude, ma 2e semaine de vacances est réservée depuis le 5 juin. Lorsque je disais que j’avais dépensé dans ce message: « Quelques nouvelles de moi, ma Suby, mes projets…« . Et bien la dernière chose pour laquelle j’ai dépensé, c’était pour la réservation du camping à Old Orchard Beach. Il m’a fallu de peu pour que je n’ai pas d’emplacement, mais mon nom de famille a aidé… pour une fois! C’est que mes parents et ma famille en général nous y allons depuis de nombreuses années, donc ils nous connaissent assez bien. Au départ tout semblait complet et à la dernière minute cela a changé lorsque  ma soeur a dit que j’étais avec les autres. Merci, p’tite soeur pour l’appelle. Donc, contrairement à l’an dernier où j’avais dû changer de terrain lors de mon séjour, cette fois-ci, je pourrais y passer mes 7 nuits au même endroit. Étrange tout de même d’avoir cela, mais c’est tant mieux!

Old Orchard Beach, certains aiment d’autres détestent. Moi, je fais parti de la première catégorie, vu que j’y vais depuis toujours ou presque. Ma première fois remonte à 1981, j’avais alors un an. Et dans les années ’80 et ’90, j’y suis allé très souvent. Depuis 2000 pour ne pas dire 1993, la seule fois que je n’y ai pas mi les pieds, c’est en 2006. J’avais choisi cette année là, de visiter l’ouest Canadien. Cela fait plus de 20 fois que j’y vais et je ne m’y tanne pas. Pour moi, Old Orchard Beach représente les vacances. On pense à rien, on prend du soleil… bref les vacances! L’eau n’y dépasse rarement les 20 degré, mais lorsque les vagues sont présentes, on oublie ce froid. On prend sa planche de « body surf » et on se jette à l’eau. Simple et amusant! Et comme cette année sera la première fois à Old Orchard Beach pour mon filleul qui aura près de 11 mois, il n’était pas question de rater ça! Mon oncle a hâte de jouer dans le sable avec son neveu.

J’ai déjà été un peu plus au sud, à Salisbury, mais on n’avait pas aimé ça. Salisbury est situé un petit peu loin qu’Hampton Beach. Old Orchard Beach est encore plus touristique que ces derniers, mais à mon avis la plage est plus belle et surtout plus grande. Et de plus c’est plus près de la maison, seulement 400 km à parcourir. Le point vert de l’image ci-dessous est où je demeure et le point rouge, c’est la destination.

Seulement 400 km, mais j’ai une semaine pour m’y rendre … lire la suite.