Inclassable
1 215 lectures & Aucun commentaire

Un peu de nouveau aujourd’hui. J’ai finalement fini par raconter la dernière journée de mon séjour à l’Île-du-Prince-Édouard en 2005 après plusieurs semaines. J’ai également fait un léger tri dans les photos et les autres finiront par suivre également.

Également, plusieurs mises à jour d’extensions ont été faites aujourd’hui. Depuis quelques semaines, plusieurs fautes orthographiques ont été corrigées grâce à Saskja du forum VoyageForum.com. Je suis loin d’avoir fini, mais petit à petit, je vais tenter d’en diminuer l’importance. Le français n’était pas une de mes grandes forces… Donc, je tenais à dire un gros merci à Saskja pour son aide, cela a été grandement apprécié. Merci!

Des centaines de kilomètres de routes…
Photos de la baie de St-Peters
Photos de quelques champs et d’une église




Un peu de nouveau et un peu de changements sur le blog et l’album. Pour commencer, j’ai réduit la taille des photos de l’album suite à une demande et en songeant aux connections moins rapides. Par contre, j’ai conservé une bonne grandeur pour les résolutions comme la mienne (1600 par 1050). La taille des photos est donc passée de 2048 par 1536 à 1200 par 900 pixels. Cela donnera une image plein écran pour ceux ayant une résolution comme la mienne et une taille 2 fois moins importante pour les autres. J’aurais aimé pouvoir offrir les 2 tailles, mais cela me demanderait de faire trop de modifications.

Deuxième changement, les menus de gauche. Les sous-catégories sont maintenant cachées sous la catégorie principale. Il suffit de cliquer sur » pour voir les sous-catégories. Je commençais à trouver qu’il y avait trop de catégories, donc cela classera mieux les divers sections. Tout n’est pas à mon goût, mais cela fera l’affaire pour le moment. Même chose pour les archives du site, il suffit de cliquer sur l’année, le mois et vous avez tous les articles du blog.

Et j’ai commencé à ajouter du contenu sur le voyage que j’ai fait en 2005 au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard. Pour le moment, j’ai écrit les 2 premiers jours de ce voyage, ainsi que l’origine de ce dernier. Les autres jours devraient arriver dans les jours/semaines à venir, avec plus de détails précis.
En route pour l’Île-du-Prince-Édouard
C’est un départ!
Direction baie de Fundy

Ajout 30 mars:
Photos du camping Yogi Bear’s Jellystone Park à Woodstock
Photos du camping Ponderosa Pines Campground à Hopewell Cape
Passage à la dernière version de WordPress…

Cette semaine, j’ai également su que j’aurais de nouveau 3 semaines de vacances consécutives, la première étant une semaine avant les traditionnelles vacances de la construction cela change un peu la planification du/des voyages. J’ai une grosse idée de ce que je veux faire pour la 2e semaine, mais je vais regarder dans les semaines à venir pour planifier la 1ère semaine de vacances. Pour la 3e… on verra comment les 2 premières auront été, mais c’est pas impossible que je parte également… Dès qu’un trajet provisoire sera déterminé, je vous en ferai part. Et peut-être que certain d’entre vous aurez des suggestions à me faire…

Je dois finalement avouer pour une fois, pour ne pas dire la première fois depuis que j’ai ma Subaru, donc en 3 hivers, que de la neige, il y en a eu sur le Québec. Bien que je reste dans une région du Québec où il neige un peu moins qu’à Québec ou sur la rive nord, il commence a y en avoir pas mal de neige également à Victoriaville. Et je dois dire que je suis impressionné de voir les bancs de neige à la télé qu’il y a à Montréal ou à Québec. Et là, je viens de voir, je crois pour la première fois de ma vie des images à la télé de gens qui ont laissé leur véhicule sur le côté de l’autoroute samedi soir. Voir, ce nombre incroyable de gens pris dans cette tempête c’est hallucinant! Dire qu’ici cela m’a semblé calme. Une chance que je ne suis pas sorti pour aller m’amuser. En plus de la neige, c’est le vent qui aura fait des dégâts.

Moi, je devais faire partie des rares qui étaient contents qu’il neige… … lire la suite.

Liens
2 574 lectures & 3 commentaires

Comme c’est dans un mois que vous pourrez faire vos pronostics F1 sur mon jeu de pronostics sur la Formule 1 nommé tout simplement Pool F1 2008, je fais l’annonce aujourd’hui qu’il y aura une saison 2008. Vous pourrez envoyer vos pronostics qu’à partir du premier mars, mais il est dès maintenant possible de vous y inscrire à cette adresse www.btstar.com/poolf1/ .

Pour faire un peu d’histoire sur se pool F1, ce dernier est né de mes « mains » au printemps 2004 sur le site F1-Instinct.com qui appartenait alors à Salem Wolf. Salem m’a aidé pour le design soit dit en passant. Ce site connaissait alors une fréquentation d’un million de pages par mois. À chaque année ce dernier a évolué et le système de pointage a changé en cours de route jusqu’en 2006. Depuis, le système de point demeure le même (voir plus bas dans la page). En 2007, le site F1-Instinct.com a été vendu (et il semble aujourd’hui mort) et j’ai suivi son ancienne propriétaire sur le site Btstar.com. Jusqu’en 2006, le pool F1 est dépendant du forum phpBB. Depuis 2007, le jeu de pronostics est entièrement indépendant et autonome. Pour le moment, le pool F1 2008 n’a subi aucun changement, mais je compte dans les prochaines semaines y apporter d’importantes transformations… si tout va comme je le souhaite. Pour ce faire, je devrai délaisser temporairement mon blog pour ce dernier.

Ce n’est pas pour me vanter, mais à ce que j’ai vu jusqu’ici c’est le plus complet: prévision météo du Grand Prix affichée (10 jours), décompte en temps réel, heure limite affichée selon son décalage horaire, possibilité de modifier ses pronostics aussi souvent que désiré, possibilité d’envoyer des choix différents pour les Grands Prix suivants (jusqu’à un mois d’avance), importation des pronostics du Grand Prix précédent en cas d’oubli, possibilité de faire équipe avec un autre participant (facultatif), différentes statistiques sont affichées (meilleur et pire Grand Prix…, les cotes en cours, possibilité d’avoir un rappel pour faire ses choix, possibilité de voir les pronostics des autres participants, top 10)… et plus encore! Et ce gratuitement!

Les points sont généralement données immédiatement après la qualification et environ 1 heure après la fin d’un Grand Prix. Se délai est dû au fait que le site officiel met généralement un temps fou à annoncer l’auteur du meilleur tour en piste. Et bien sûr tout est calculé automatiquement via des scripts qui ont fait leurs preuves depuis des années.

Edit 2 février:

J’ai travaillé un peu après le pool F1 et il aura du nouveau en 2008. Il sera possible de miser une portion de ses points sur un seul et unique pilote à chaque Grand Prix. En cas de résultats inexacts les points seront déduits. De quoi faire ressortir le parieur en vous!

Les points en 2007 étaient donnés comme suit:

… lire la suite.

Dans certains secteurs de la Colombie-Britannique, le paysage est pratiquement désertique. Seuls quelques arbustes semblent pouvoir y pousser. C’est le cas entre autres sur la route 99 dans le secteur de la réserve indienne Currie. Il semblerait que cela soit également le cas dans le coin de Kamloops. Ce secteur serait également très beau, mais je ne l’ai su qu’à mon retour sinon j’aurais probablement fait le détour pour voir ce coin de la Colombie-Britannique.

Photo prise le 26 juillet 2006:

… lire la suite.

Les photos prisent le 29 juillet 2007 à Percé et à Carleton-sur-Mer viennent d’être ajouté. Comme vous pourrez le constater la météo aura été loin d’être la même au 2 endroits. À mon arrivées à Percé, il pleuvait beaucoup. Ne retenant pas mon courage , j’ai été rendre visite au plus célèbre rocher de la Gaspésie, le rocher Percé. C’était la première fois en 15 ans que j’y mettais les pieds. Sachant l’heure de la marée basse avant mon arrivé à Percé, j’arriva au meilleur moment pour atteindre le rocher sans se mouiller les pieds. Seule la météo aura gâché la visite et aura eu raison de mon parapluie. Au moment de mon départ, le ciel commençait à se dégagé tranquillement, mais trop tard, je devais continuer ma route et de toute façon la marée serait probablement haute lorsque le beau temps sera de la partie.

Autant, il faisait mauvais à Percé, autant le beau temps était au rendez-vous à Carleton-sur-Mer. J’avais 12 ans à l’époque lorsque j’avais vu se camping depuis la route (vu qu’on s’était pas arrêté) et 15 ans plus tard je me rappelais de se dernier. J’en aurais rêvé longtemps, mais le 29 juillet 2007, j’y aurais enfin dormi. J’aurais enfin dormi sur le bord de la mer (la Baie-des-Chaleurs dans ce cas-ci situé dans le Golf du St-Laurent), une chose que je n’avais malheureusement pas pu faire à Tofino en Colombie-Britannique sur les rives de l’océan Pacifique.

J’arrête sur ce et j’en écriverai un peu plus un de ces jours… place à présent aux photos.

La falaise vue depuis le Rocher PercéLe golf du St-Laurent depuis la falaise à PercéLe Rocher PercéLa falaisieLe Rocher PercéMon site sur le camping CarletonLe Mont Saint-JosephUn phare à Carleton-sur-MerLa plage de Carleton-sur-Mer au coucher du soleilCoucher de soleil au camping de Carleton-sur-MerLa Baie-des-ChaleursCoucher de soleil pour la Subaru

Plus d’image de la Gaspésie ici

 
Québec-Ontario
2 353 lectures & Aucun commentaire

C’était la première fois que j’allais en Abitibi-Témiscamingue et je dois dire que c’est assez beau. Il a de nombreux et beaux lacs sur la route de retour. J’ai toujours entendu dire que c’est loin l’Abitibi, mais j’ai trouvé cela si près de Victoriaville. Lorsque tu es allé à Vancouver, l’Abitibi peut sembler à côté.

J’ai fait 925 km pour revenir, mais sur ce j’ai fait 2 détours, donc un non voulu. J’ai fait un détour à St-Basile-le-Grand pour aller voir la maison à ma soeur et l’autre parce que le GPS me faisait passer par un autre chemin que celui recherché. Le GPS me proposait de revenir par l’Ontario (route 101 et la route 17) et à voir la distance qu’il me donnait cela semblait plus long en kilomètre. Après m’en être rendu compte, je suis revenu sur mon chemin pour passer par Val-d’Or et descendre par le parc La Vérendrye. Je me suis, donc rallongé de 30 à 50 km. Mon but était de revenir par les Laurentides, une région que je n’ai pas vue depuis que je suis en âge de comprendre. Je voulais voir les montagnes des Laurentides, mais malheureusement pour moi, cela sera pour une autre fois. La météo encore une fois n’a pas voulu coopérer et les pluies parfois fortes m’empêchait de bien voir le relief. J’ai pu voir les montagnes que rendues au mont Saint-Sauveur. Et je dois dire que lorsqu’on vient de voir les Rocheuses, nos montagnes semblent ridicules. Mais, elles ont toujours leur charme.

Malgré la météo, j’ai trouvé que le chemin se faisait très bien et que dans son ensemble, la route était belle. Vers 16 heures, j’étais déjà arrivé à Laval. Mais, là la route fût très longue. Il eut un accident et cela m’a pris 30-40 minutes pour faire un maigre kilomètre. Rendu sur le boulevard métropolitain (autoroute 40), les panneaux indiquaient cogestions et le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, je l’ai traversé à 30 km/h! Je préfère de loin faire 1000 km en une journée que passer une heure dans le trafic de Montréal. Une horreur! Pas moyen de se dégourdir les jambes vu que cela avance tranquillement.

Le reste de la route se fut sans aucun problème et j’étais à nouveau de retour chez moi. Et je pouvais à présent retrouver le confort de mon lit et dormir au chaud… mais les vacances, elles étaient déjà terminées.

… lire la suite.

Pour revenir au lieu de prendre la route qui longe le lac Supérieur et qui est terrible long, j’ai choisi de revenir plus au nord et d’entré au Québec par l’Abitibi-Témiscamingue. Et mon objectif était également de passer la dernière nuit de mon voyage au Québec. Pour ce faire au lieu de revenir par la route 17 (transcanadienne), je suis revenu par la route 11 (transcanadienne). Et ce fut un très bon choix.

La route 11 est relativement plat et elle est pratiquement toujours en ligne droite, bref tout le contraire de la route 17. Le seule point en commun, la limite de vitesse de 90 km/h. Un point qui manque à mon goût sur cette route, c’est les haltes routières. Ils se font assez rare ou du moins jamais lorsqu’on en voudrait un.

J’ai fait le plein à Hearst. Je savais qu’il avait des francophones là-bas, mais j’ai été énormément étonné d’être répondu en français au poste à essence. Et je dois dire que j’ai apprécié. C’était tout de même le 1er plein d’essence en français de ce voyage, le 26e plein! Le gars sympa à l’accueil m’a dit que dans la région c’était 50 / 50 pour le français et l’anglais. En continuant ma route, je passe alors à Timmins. C’est la ville de Shania Twain et ils en sont fier. Je vous la laisse découvrir par vous même.

Une fois Timmins passé, le Québec n’est plus très loin. Avant de partir pour ce voyage, j’avais regardé les terrains de camping dans le guide Camping Québec et le premier se trouvant sur la route 388 se trouvait dans le premier village en entrant au Québec à Duparquet. J’ai eu un peu de mal à trouver avec des indications plus ou moins précise, mais je pu enfin prendre un terrain en français, l’unique fois de ce voyage. Pour ce rendre au camping, c’est finalement assez simple. Rendu à la jonction de la 393, allez en direction de Duparquet. Une fois rendu au « centre » du village, continué tout droit et continuer ainsi sur la route en gravier et gardé toujours la droite de celle-ci. Le camping sera à votre droite. C’est pas le plus beau camping de ce voyage, mais cela faisait du bien d’être de retour chez soit, malgré que je suis à 900 km de mon chez moi.

… lire la suite.

Le camping Bon Vent est situé à Duparquet au Québec. Duparquet est la première municipalité au Québec, lorsqu’on arrive par la route 101 en Ontario. La route 101 devient la route 388 rendu au Québec. Le camping et de taille moyenne et c’est assez propre. Les douches y sont gratuites. Ce camping d’Abitibi-Témiscamingue coûtait 15 $ en 2006 pour un terrain pour une tente avec électricité. Difficile à battre côté prix et service!

Photos prisent le 1 août 2006:

… lire la suite.

Étant de retour sur le chemin du début de mon voyage, je ne connaissais à présent la route et j’avais maintenant une idée d’où je voulais coucher. Je voulais retourner dormir à Thunder Bay et pour une 2e journée consécutif, le décalage horaire m’était encore une fois défavorable. J’aurais aimé pouvoir me rendre plus loin, pour facilité le jour 18, mais le décalage ne le permettait pas et la météo n’était pas de mon côté. Mais, celle-ci aura su attendre le temps que je monte ma tente avant de se déchaîné (pluie forte, éclair… ). Mais, pas suffisant pour faire un repas chaud. Dans les circonstances, les sandwichs n’auront pas été mauvaise.

Pour la route, l’autoroute 1 au Manitoba permet de faire rapidement du chemin avec sa limite de vitesse de 110 km/h. Et comme tout est droit et dégagé, tout se fait bien. C’est la route 17 en Ontario qui est longue, très longue à faire avec ces 90 km/h et ses environs très boisé. Mais, pas le choix, c’est le chemin à emprunter pour revenir chez soi par l’Ontario.

… lire la suite.