- MesSouvenirs.com - http://messouvenirs.net/blog -

Camping Broad Cove – Cap-Breton


Warning: mysql_get_server_info(): Access denied for user 'messouve'@'localhost' (using password: NO) in /home/messouve/public_html/blog/wp-content/plugins/xml-google-maps/xmlgooglemaps_dbfunctions.php on line 10

Warning: mysql_get_server_info(): A link to the server could not be established in /home/messouve/public_html/blog/wp-content/plugins/xml-google-maps/xmlgooglemaps_dbfunctions.php on line 10

La plage du camping Broad Cove [1]

Le camping Broad Cove se trouve dans le magnifique parc national des Hautes-terres-du-Cap-Breton sur le versant Est de ce dernier. Il donne également directement sur l’océan Atlantique. C’est le plus grand camping du parc et il offre une grande section pour les roulottes et autres motorisés. Comment décrire ce parc? Je dois dire que j’ai choisi ce dernier par défaut, car l’an dernier j’avais dormi à celui d’Ingonish et je voulais donc en voir un nouveau. Mais, j’ai rapidement été déçu par mon emplacement et je regrettais énormément de ne pas être retourné à Ingonish qui avait été ma découverte « 2008 » .

Ruisseau Brook [2]

J’ai été déçu par mon emplacement, car je me suis retrouvé dans un secteur où les sites étaient « jumelés ». C’est-à-dire que la même entrée servait à 2 sites, donc nos 2 véhicules étaient côte à côte, sauf que moi j’avais le site à droite (depuis la route) et la petite famille avait celui de gauche. Il semble également qu’il n’est pas plus apprécié que moi, vu la distance auquel, ils ont reculé leur véhicule. À l’accueil, on m’avait donné le choix d’être dans un secteur plus isolé, ou être permis le monde. Je préférais ne pas être seul dans mon coin, j’avais donc choisi la seconde option, mais jamais je n’aurais pensé devoir partager une entrée… je n’avais jamais vu cela auparavant! Mais, bon j’aurais eu de la compagnie que le premier soir, puisque le lendemain pratiquement tout le secteur c’est vidé.

Camping Broad Cove [3]

Pour revenir à l’office, comme c’est un parc national, les employés à l’accueil se doivent normalement d’être bilingues. Même si la petite pancarte affiche un beau français/english, c’était plus ou moins vrai pour ce camping. La personne nous répond bien sûr avec un beau Hello! Bonjour!, mais j’ai semblé le décevoir en lui répondant un français. Désolé, mais c’est un parc national, mon anglais est resté chez moi. Par contre, bien que le « jeune » à l’office ne parle pas réellement le français, il n’était pas seul dans le bâtiment et un plus « vieux » que lui l’était bilingues. Il faisait, donc la traduction entre moi et lui. Un peu étrange, car il me semble que l’autre devait comprendre par moment. À un moment donné, j’ai fini par trouver cela ridicule. Mon numéro de téléphone? Moi: Huit, le « traducteur2: eight… Moi:… (OK je vais faire un effort) one…. Traduire certaines parties, c’est correct, mais tout de même je ne suis pas à ce point ignorant pour être incapable de dire mon numéro de téléphone, pis après tout je n’avais pas toute la journée à passer là. Bref, il avait un « service » bilingue, mais sur demande. Un conseil, vous visitez un parc national du Canada, répondez en français pour commencer et si là personne ne comprend pas forcer vous pour sortir votre plus beau « anglais ». Dans le cas contraire, probable que vous n’aurez pas droit au service auquel tous les Canadiens ont droit, après tous ces parcs, c’est à nous.

Un abri sur le camping de Broad Cove [4]

Pour revenir à ce camping, il ressemble à la plupart des parcs canadiens, c’est à ce demander s’ils ont tous été construits dans les mêmes années, quoi que ce dernier sans avoir bris de l’âge. On y retrouve tous les services auxquels on a l’habitude de retrouver dans les campings des parcs, comme des abris pour se manger et des douches gratuites. Pour les abris, disons que je suis content de ne pas avoir eu besoin de m’en servir, de un ceux-ci étaient moins nombreux qu’à l’habitude et ils avaient un certain âge si je peux me permettre. Propre, mais résistant aux intempéries? Je ne sais.

Camping Broad Cove [5]

Après le service à l’office qui n’égalait pas celui de la charme dame du camping d’Ingonish en 2009, de mon emplacement décevant, la 3e déception et non la moindre: la plage. À Ingonish, je devais quitter le camping, marcher un bon 5-10 minutes pour m’y rendre. Pour le camping Broad Cove, je me suis dit super, ils ont une plage directement sur le site. C’est vrai, ils ont une plage, avec un ruisseau, l’endroit à son cachet… mais c’est une plage de roches concassées rouges! Des fichues roches! L’endroit a beau être agréable, je n’ai vraiment pas envie de m’entendre sur des roches et faire des simagrées pour marcher dans l’eau. Bref, une plage pour marcher, mais on oubli ça pour relaxer. Donc, on lieu d’aller me détendre à la plage à pied, je devais le faire en prenant mon véhicule pour quitter le site et le temps demeure pas mal le même que pour Ingonish, sauf que les pieds sont remplacés par un véhicule. Décevant!

Le Ruisseau Brook et l'anse Broad Cove [6]

Si on ne tient pas compte de mes déceptions et des 2 « prises » que ce camping avait, avant même que j’y mette les pieds, c’est un beau et grand camping de plus de 260 sites avec un peu plus de 80 sites avec les 3 services, ce qui est très rare dans les parcs nationaux ou provinciaux. Un tour complet à vélo de toutes les rues du camping donne environ 6 km.  Par contre, tout dépend de ce qu’on recherche sur un camping et ce dernier me convient moins que celui d’Ingonish, mais je le recommanderais sans problème. Le dernier matin où, j’y ai séjourné, c’était très calme le matin. Malgré, la distance qui me séparait de la plage et la hauteur qu’on se retrouve par rapport au niveau de l’eau, j’avais l’impression couchée d’entendre les vagues. Imagination ou pas? Je ne sais pas, mais c’était relaxant et le soir précédent, il avait un beau coucher de soleil.

Le bâtiment des toilettes et des douches du camping [7]

Pour ce qui est des douches, la pression est bonne et l’eau est facile à régler, le support bien que petit est parfait. Bref, pour une fois je ne suis pas trop critique envers ce lieu primordial. Un autre point que j’ai pris en note, c’est que la réception cellulaire est difficile. Il m’a fallu me rapprocher de l’office pour pouvoir téléphoner, donc si jamais vous avez le même problème que moi, monter un peu plus haut en altitude. Ma cote: 8 sur 10. Malgré, mes critiques le camping est très bien, sauf qu’il ne répondait tout simplement pas à ce que j’entends de lui. Vous avez un motorisé et vous voulez profiter de ce dernier dans le parc? C’est l’endroit pour dormir!

Parc Canada – Hautes-Terres-du-Cap-Breton [8]Réservation Camping  Broad Cove [9]

Camping Broad Cove [10]
Un bâtiment qui contient les toilettes et les douches [11]
Broad Cove depuis le camping [12]

Voir toutes les images prises, cliquez ici [13]

(Visité le 2 au 4 août 2009)