La transcanadienne (route 1) passe par les parcs National de Yoho et le parc National des Glaciers. J’aurais aimé allé voir le lac Émauraude, mais comme je voulais être le plus près possible de Vancouver le lendemain, pour prendre le traversier, j’ai sauté cet arrêt. De plus, j’ai trouvé que la signalisation de ce coin n’aidait pas. Les indications sont données qu’une fois arrivé à destination, donc trop tard… Bien que l’on soit dans les rocheuses, la route y est plat. Le route passe dans le bas de la vallée. Contrairement au train qui passe dans des tunnels, la route contourne les montagnes. Les « tunnels » qu’on traverse, sont plus tôt des « abris » contre les éboulements. Il est donc toujours possible de voir dehors à sa gauche lorsqu’on se dirige vers l’ouest.

Deuxième déception de la journée, je n’ai pas trouvé le chemin pour aller voir le barrage hydro-électrique de Revelstoke. J’ai vu de nombreuses indications, mais j’en ai probablement manqué une et cela a été à oublier. Au lieu de revenir sur mes bas, j’ai préféré continué pour aller voir la région Okanagan.

J’emprunte alors la route 97 pour aller vers Penticton, ensuite la route 3A pour aller à Keremeos qui se veut la capitale des kiostes fruitiers. Remonte ensuite par la route 3 vers Princeton… Finalement, j’ai quitté la région Okanagan sans avoir rien vu de spécial. J’ai pas vu de vergers, pas vu de plantations, bref j’ai été extrêmement déçu et encore plus à mon retour. Sachant que ce détour m’a fait raté quelque chose de beau, le canyon Thompson (route 1 entre Savana et Lytton) et cette région plus aride. Je compare le détour que j’ai fait à ce que l’on voit dans les Appalaches en Estrie au Québec. C’est beau, mais rien d’extra. J’ai probablement pas emprunter le bon chemin pour voir cette région, car tout le monde dit que c’est beau… Et moi, j’ai trouvé le passage de Penticton à Princeton très long et ennuyant.

Pour ce qui est de la route entre lac Louise jusqu’à Kelowna cela descend le 3/4 du temps. La perte d’altitude entre celle-ci est de 1200 mètres. Dans les environs de Penticton, il a un très grosse côte qui monte pendant environ 20 km sans répit et qui nous fait gagner 1000 m d’altitude pour atteindre une auteur de 1700 m au-dessus du niveau de la mer. À partir de ce secteur, j’ai vu de nombreux véhicules en surchauffe. La qualité de la route est dans son ensemble très bien et à plusieurs endroits la route avec été refait à neuf lors de mon passage.

Trajet du jour 8

Information en vrac
  • Départ: Camping Mont-Tunnel Village 1
  • Heure de départ: 8h20
  • Destination: Camping Wild Rose Campground à Hope
  • Heure d’arrivé: 18h00 *
  • Distance parcourrue: 838 km
  • Arrêt pour mettre essence: 2

La route
Villes principales: Banff, Lake Louise, Revelstoke, Vernon, Kelowna, Penticton, Keremeos, Princeton, Hope
Le trajet en vrac: – Route 1 (transcanadienne) jusqu’à Sicamous (Colombie-Britannique)
– Route 97A jusqu’à Vernon qui devient alors la route 97
– Route 3A dans les environs d’Okanagan Falls
– Route 3 à Keremeos
– Route 1 à Hope

Le Camping
– Nom: Camping Wild Rose Campground
– Adresse: 62030 Flood-Hope Road
Hope (Colombie-Britannique)
– Site web: www.wildrosecamp.com
– Prix (tente): 24 $ (sans électricité)
– Électricité disponible: Oui
– Taille du terrain camping: Petit-moyen
– Douche gratuite? Oui
– Propreté: Beau camping et douche très propre
– Ma cote (pour un bref passage): 8 sur 10
– Autres: Wi-Fi disponible
Le camping n’a qu’une route
Les toilettes à chasse d’eau et la douche sont assez loin
Le camping est au pied d’une montagne. La vue y est donc bonne.

Images en vrac

Camping Wild Rose Good Sampark - Hope - Colombie-Britanniqe

Camping Wild Rose Good Sampark - Hope - Colombie-Britanniqe

Camping Wild Rose Good Sampark - Hope - Colombie-Britanniqe


* Gagne une heure à cause du décalage horaire favorable

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un message